NOUVELLES
05/03/2017 12:23 EST | Actualisé 06/03/2018 00:12 EST

Grands Lacs: les maires inquiets des possibles coupes dans une initiative

MILWAUKEE — Un groupe représentant les maires de la région des Grands Lacs sonne l'alarme concernant de potentielles coupes draconiennes dans une initiative de restauration écologique touchant leurs cours d'eau.

Les possibles compressions de l'administration américaine de Donald Trump dans le programme environnemental avaient d'abord été annoncées par le «Detroit Free Press» la semaine dernière. Le financement annuel de 300 millions $ US chuterait à 10 millions $ US.

L'initiative s'attaque aux espèces envahissantes et à la prolifération des algues nocives, en plus de nettoyer les dégâts toxiques et de restaurer l'habitat de poissons ou d'autres espèces sauvages.

David Ullrich, le directeur général de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, a parlé de «coupes d'une magnitude dévastatrice» quant à tous les efforts déployés depuis une cinquantaine d'années pour restaurer les cours d'eau.

En entrevue avec le «Milwaukee Journal Sentinel», M. Ullrich — dont l'organisation représente plus de 125 municipalités canadiennes et américaines — a indiqué que ces compressions affecteraient aussi les initiatives mises de l'avant par les gouvernements locaux, qui sont beaucoup plus importantes que la politique de restauration fédérale instaurée par l'administration Obama en 2010.

M. Ullrich rappelle que les administrations locales ont investi dans la restauration des lacs plus de 15 milliards $ US par année — ce qui représente beaucoup plus que les fonds du gouvernement américain.

«Cela serait un recul important pour la responsabilité partagée de cette ressource», a-t-il tranché.

L'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent a souligné par voie de communiqué, vendredi, que la protection des Grands Lacs n'était pas une question partisane.

«Pendant des décennies, les gens de toutes les affiliations politiques des quatre coins de la région ont constamment montré qu'ils appuyaient fortement la protection des Grands Lacs. Et certains des programmes les plus cruciaux et des règlements ciblés par les coupes du président Trump ont été appuyés par les élus des deux (principaux partis politiques)», a soutenu l'organisation.