NOUVELLES
05/03/2017 10:37 EST | Actualisé 06/03/2018 00:12 EST

France/présidentielle: "personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat" (Fillon)

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle française, François Fillon, a affirmé dimanche que "personne ne (pouvait) aujourd'hui (l')empêcher d'être candidat", refusant de céder à ceux qui le poussent à se retirer.

"Ma candidature est toujours soutenue par une majorité d'électeurs de droite et du centre, c'est ce que je crois et je l'ai démontré cet après-midi", a expliqué M. Fillon, invité du journal télévisé de la chaîne publique France 2 après avoir rassemblé plusieurs dizaines de milliers de partisans à Paris.

"Le projet qui est le mien est le seul qui puisse permette le redressement national (...), il n'y a pas d'alternative, pas de projet qui puisse permettre vraiment de redresser le pays", a-t-il insisté.

Dans l'après-midi, il avait reconnu face à ses partisans sa "part de responsabilité" dans la paralysie de sa campagne, plombée par des soupçons d'emplois fictifs présumés de son épouse et de deux de ses enfants qui pourraient lui valoir d'être prochainement inculpé. Mais il avait réaffirmé son innocence, assurant qu'il était un homme "honnête", qui avait "passé sa vie au service de l'intérêt général".

Inquiets de sondages donnant désormais leur ex-champion éliminé dès le premier tour, le 23 avril, devancé par la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ancien ministre du président socialiste François Hollande repositionné au centre, quelque 260 élus lui ont retiré leur soutien.

Une réunion du comité politique du parti de M. Fillon, Les Républicains, doit avoir lieu lundi "pour évaluer la situation".

thm/sof/fjb