NOUVELLES
05/03/2017 07:17 EST | Actualisé 06/03/2018 00:12 EST

En visite en Israël, le gouverneur de New York condamne l'antisémitisme

Le gouverneur de New York Andrew Cuomo, en visite en Israël, a appelé dimanche à la solidarité avec les juifs alors que les actes antisémites se multiplient aux Etats-Unis.

Depuis le début de l'année, une centaine d'alertes à la bombe dans des institutions juives ont été recensées tandis que trois cimetières juifs ont été vandalisés aux Etats-Unis, certains experts pointant du doigt les politiques portées par la nouvelle administration de Donald Trump.

"C'est dégoûtant, c'est répréhensible, cela viole tous les principes et les traditions de l'Etat de New York", a dit M. Cuomo à la presse aux côtés du président israélien Reuven Rivlin, lors d'une visite au Yad Vashem, mémorial de la Shoah à Jérusalem.

"Aux citoyens d'Israël, je dis que ces actes antisémites ne seront pas tolérés", a poursuivi Andrew Cuomo, gouverneur d'un Etat qui compte une importante communauté juive, présenté comme un possible candidat démocrate à la présidentielle américaine de 2020.

"Nous croyons à l'esprit d'inclusion et nous ne discriminons personne. Les principes de New York sont gravés dans la roche, ils ne changeront pas et les souffles politiciens ne les changeront pas", a ajouté M. Cuomo.

Le président Trump a été accusé aux Etats-Unis d'avoir tardé à condamner les actes antisémites, tandis que des militants affirment que sa rhétorique populiste a renforcé l'extrême-droite américaine.

En Israël, si la montée de l'antisémitisme aux Etats-Unis inquiète, de nombreux politiques --dont plusieurs ministres-- d'extrême-droite se sont félicités de l'arrivée de M. Trump à la Maison Blanche.

Le président Rivlin a affirmé à M. Cuomo que sa visite était "un signal extrêmement important du fait que les Etats-Unis, le peuple comme le gouvernement, ne laisseront pas l'antisémitisme gagner". Il a également salué M. Trump "qui a condamné les récentes attaques" antisémites.

Selon son bureau, M. Cuomo doit aussi rencontrer le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan.

Il se rendra également au Saint-Sépulcre, où se trouve le tombeau du Christ selon la tradition chrétienne, et au mur des Lamentations, lieu saint du judaïsme, tous deux situés dans la Vieille ville de Jérusalem, dans la partie orientale de la Ville sainte, palestinienne et occupée par Israël.

scw/sbh/feb