NOUVELLES
02/03/2017 03:23 EST | Actualisé 02/03/2017 03:23 EST

Trump assure avoir une confiance «totale» dans son ministre de la Justice

Kevin Lamarque / Reuters
U.S. President Donald Trump congratulates Jeff Sessions after he was sworn in as U.S. Attorney General as his wife Mary Sessions looks on during a ceremony in the Oval Office of the White House in Washington, U.S., February 9, 2017. REUTERS/Kevin Lamarque

Donald Trump a assuré jeudi avoir une confiance "totale" dans son ministre de la Justice, Jeff Sessions, accusé d'avoir menti sur des contacts avec l'ambassadeur russe à Washington.

"Avez-vous confiance dans le ministre de la Justice ?" ont demandé des journalistes au président américain, lors d'une visite à bord du porte-avions Gerald R. Ford, stationné à Newport News, en Virgine (est). "Totale", a-t-il répondu, ajoutant qu'il "n'était pas au courant" des contacts entre Jeff Sessions et le diplomate russe.

Répondant de manière très laconique, Donald Trump a également affirmé qu'il ne "pense pas" que son ministre de la Justice doive se récuser des enquêtes en cours sur les interférences de la Russie, et que Jeff Sessions a "probablement" répondu honnêtement aux sénateurs.

Jeff Sessions avait déclaré sous serment lors de son audition en janvier devant le Sénat, qu'il n'avait "pas eu de contacts avec les Russes".

Très proche de Donald Trump dont il a été l'un premiers soutiens durant la campagne, Jeff Sessions est accusé d'avoir caché des rencontres en juillet et en septembre avec l'ambassadeur russe à Washington, Sergueï Kisliak.

Les chefs démocrates au Congrès ont réclamé jeudi sa démission et la nomination d'un procureur indépendant pour enquêter sur les liens controversés entre l'administration Trump et la Russie de Vladimir Poutine.

Un autre proche du président, Michael Flynn, ancien conseiller à la sécurité nationale, avait déjà été forcé de démissionner le mois dernier après des révélations sur des conversations avec le même ambassadeur russe à Washington, dont il avait caché la teneur exacte, y compris dans ses compte-rendus au vice-président Mike Pence.

VOIR AUSSI: