BIEN-ÊTRE
01/03/2017 06:16 EST

De plus en plus de gens ne veulent plus habiter dans ces trois villes canadiennes

Les Canadiens quittent les trois plus grandes villes du pays beaucoup plus rapidement qu'ils n'y emménagent - un phénomène surprenant, enfoui dans le rapport de la migration à l'intérieur du Canada, publié par Statistique Canada.

LIRE AUSSI »Les 5 meilleures villes canadiennes où les maisons ne coûtent pas une fortune

Toronto, Montréal et Vancouver se situent dans la liste des cinq villes canadiennes qui ont connu une perte d'habitants au profit d'une autre municipalité entre 2011 et 2014. Les données ne sont disponibles que pour ces années.

Mouvements migratoires, grandes villes canadiennes:

Le changement de population moyen annuel, excluant les immigrants, entre 2011 et 2014

Durant cette période, Toronto a connu une perte record de résidents.

«C'est surprenant à constater, mais un coup d'oeil au marché immobilier de la ville en dit long sur les raisons», explique le professeur à l'Université Laval Stephen Gordon sur son blogue.

Toutefois, la population de ces villes ne diminue pas, grâce à l'immigration de l'étranger au Canada. Mais les chiffres démontrent que les locaux les quittent principalement pour des municipalités environnantes... et moins dispendieuses.

Où déménagent les Torontois?

Les Vancouvérois ont tendance à déménager dans d'autres grandes villes canadiennes.

Où déménagent les Vancouvérois?

Depuis quatre ans, les Montréalais ont tendance à déménager à Toronto et l'habitude ne change pas. La majeure partie décident aussi de partir vers la banlieue, ce qui suggère que les prix grimpants de l'immobilier encouragent l'exil vers des destinations moins urbaines.

Où déménagent les Montréalais?

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les 10 villes canadiennes où vous aurez le plus d'espace pour 300 000 $ Voyez les images