NOUVELLES
01/03/2017 12:50 EST

Twitter automatise en partie sa lutte contre le harcèlement

Kacper Pempel / Reuters
FILE PHOTO: People holding mobile phones are silhouetted against a backdrop projected with the Twitter logo in this illustration picture taken September 27, 2013. REUTERS/Kacper Pempel/Illustration/File Photo

Twitter a annoncé mercredi qu'il utiliserait un algorithme pour sanctionner automatiquement les comptes qui harcèlent des internautes, qui étaient jusqu'ici sanctionnés par des modérateurs humains après un signalement par les internautes.

C'est un effort supplémentaires de la part du réseau social, souvent accusé d'être une porte ouverte aux campagnes de haine.

Twitter a déjà ces dernières semaines amélioré son système de signalement des tweets dits "abusifs", mis en place la possibilité de stopper la création de nouveaux comptes par les internautes déjà sanctionnés et permis de bloquer des résultats dans les recherches.

Pour aller plus loin, le réseau social, qui compte environ 320 millions d'utilisateurs dans le monde, veut désormais par un algorithme "identifier les comptes qui se livrent à des comportements abusifs, même lorsque ce comportement ne (lui) a pas été signalé".

En ce cas il pourra "limiter certaines fonctionnalités de ce compte pendant un certain temps, par exemple en limitant la visibilité de ses tweets uniquement à ses abonnés".

Ces actions pourront être déclenchées en particulier "si un compte mentionne à plusieurs reprises des non-abonnés sans aucune sollicitation de leur part et s’engage dans des comportements abusifs".

Autrement dit, Twitter pourra restreindre la visibilité et la propagation de tweets qui insultent publiquement et à répétition des personnalités publiques, et qui font parfois boule de neige.

"Nous ne souhaitons agir que lorsque nous sommes certains, grâce à nos algorithmes, que leur comportement est abusif. Comme ces outils sont nouveaux, nous ferons parfois des erreurs, mais sachez que nous travaillons activement à les améliorer", ajoute Twitter.

Autre nouveauté, la possibilité de supprimer les notifications venant de comptes qui n'ont pas de photo de profil, d’adresse électronique ou de numéro de téléphone vérifié. De quoi éviter aux internautes de se voir signaler des messages anonymes déplaisants.

Twitter étend aussi les fonctions qui permettent d’éliminer des notifications certains mots clés ou de masquer certains contenus pour la durée de son choix. Le réseau s'engage enfin à mieux communiquer sur les suites des signalements effectués.

À VOIR AUSSI

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Harcèlement dans l'espace public Voyez les images