NOUVELLES
01/03/2017 11:52 EST | Actualisé 01/03/2017 11:55 EST

Une nouvelle technologie pour plus de sécurité sur les routes en hiver

Radio-Canada.ca

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports (MTMDET) surveillera encore de plus près les camions qui assurent l'entretien hivernal de ses routes. Radio-Canada a appris que la grande majorité des véhicules de la province sera dotée d'une technologie permettant de suivre les opérations en temps réel. Le ministère espère ainsi améliorer la sécurité des usagers.

Un texte de Marie-Pier Bouchard

De son bureau du garage du MTMDET de Cap-Santé, dans la MRC de Portneuf, Nancy Robitaille assure la surveillance des véhicules de la flotte de cette zone, déjà équipés de la technologie.

Des capteurs installés à différents endroits sur le camion permettent aux techniciens en travaux publics de suivre les opérations de chaque camion avec beaucoup de précision.

« On est capable de savoir à la minute, s’il est en opération de grattage, en opération d’épandage de matériel. » - Nancy Robitaille, technicienne en travaux publics

L’installation de la télémétrie véhiculaire, un système de type GPS, a été entamée cet hiver sur les camions qui sillonnent les routes de la Capitale-Nationale ainsi que du Saguenay-Lac-Saint-Jean, et elle s’accentuera dans les prochaines années.

Pour le moment, 25 véhicules du Ministère et 150 autres qui oeuvrent dans des conditions particulières en sont dotés.

Objectif du MTQ

D’ici 2021, tous les camions de la flotte du Ministère et de ses sous-traitants seront dotés de la télémétrie véhiculaire.

Dès l’hiver prochain, le MTMDET l’exigera à ses sous-entrepreneurs, lors du renouvellement de leur contrat. Les appareils seront configurés de façon à ce que le MTMDET ait accès aux données en tout temps.

« On veut savoir ce qui se passe sur le réseau routier. On veut s’assurer que les opérations de déneigement soient les plus efficaces possibles, le plus efficientes possibles. » - Guillaume Paradis, porte-parole du Ministère

À terme, le MTMDET vise à ce que 1400 camions soient équipés de télémétrie véhiculaire sur un total de 1600 qui assurent l’entretien hivernal.

Les quelque 200 pour lesquels cette technologie ne sera pas exigée sont responsables d’un trajet de quelques kilomètres.

Améliorer la sécurité

La décision d’équiper systématiquement la quasi-totalité des camions qui font l’entretien hivernal du réseau a été prise l’an dernier.

« C’est évident que ça va améliorer la sécurité sur nos routes. Lorsqu’on sait qu’il y a quelqu'un qui regarde au-dessus de notre épaule, c’est un peu plus gênant. » - Guillaume Paradis, porte-parole du Ministère

Le budget annuel du MTMDET pour l’entretien hivernal oscille entre 250 et 260 millions de dollars.

Une fois que l’ensemble des camions seront équipés de la télémétrie véhiculaire, l’organisation estime que 2 millions de dollars s’ajouteront au budget total.

Cette somme prévoit notamment les forfaits nécessaires pour la transmission des données.

L’objet d’une recommandation

C’est exactement ce que recommandait le coroner Yvon Garneau il y a quelques semaines dans son rapport sur la mort de la jeune Océanne Pagé-Dufour à la suite d’une collision survenue le 18 mars 2016.

Son investigation lui avait permis de constater que la chaussée avait été mal entretenue.

Pour lui il n’y avait aucun doute : si les camions avaient été munis de ce genre d’appareil, la mort de l’adolescente aurait pu être évitée.

Même si la décision a été prise quelques semaines après le triste événement, M. Paradis mentionne que le Ministère l’analysait depuis un certain temps.

Il assure qu'elle n'est aucunement liée à ce rapport.

« Mais ça montre qu'on était sur la bonne voie », admet M. Paradis.

À VOIR AUSSI

Galerie photo Six voitures qu'on ne peut conduire sur nos routes Voyez les images