POLITIQUE
01/03/2017 10:42 EST | Actualisé 01/03/2017 10:42 EST

Débat sur la loi spéciale concernant les juristes de l'État: Stéphanie Vallée s'excuse

Radio-Canada.ca

La ministre responsable de l'Outaouais et ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, a présenté ses excuses sur un de ses comptes Facebook, mardi, après avoir été vue à l'Assemblée nationale en train d'utiliser sa tablette électronique pendant les débats sur la loi spéciale pour forcer les juristes à retourner au travail.

Des membres de LANEQ (Les avocats et notaires de l'État québécois) présents dans la tribune du Salon bleu pendant les débats ont vu la ministre jouer. « Elle s'est mise à jouer à des jeux vidéo à la vue de tous. […] C'est très méprisant comme attitude », a soutenu Me François Desroches-Lapointe, conseiller de LANEQ, en entrevue à l'émission Les matins d'ici mercredi matin.

«Que la ministre de la Justice ose faire ça devant les employés qui sont de son ministère, je trouve ça complètement sidérant.»

Me François Desroches-Lapointe, conseiller de LANEQ

Rester plutôt que d'aller prendre un café

Dans son message sur Facebook, la ministre Vallée explique s'être sentie très fatiguée au cours de la nuit, alors que le débat sur la loi spéciale se poursuivait. Plutôt que de sortir de la salle et d'aller prendre un café, la ministre a souligné qu'elle a voulu rester « afin d'écouter la suite des débats ».

« J'ai pris un gros 5 minutes pour regarder ma tablette. Je m'en excuse », écrit-elle. « Parfois on veut bien faire et c'est tout le contraire qui est perçu. »

Sur Twitter, plusieurs internautes ont utilisé le mot-clic #bubblecrushgate en référence à cet incident.

Voir aussi: