POLITIQUE
01/03/2017 04:21 EST | Actualisé 01/03/2017 04:21 EST

Morneau quitte Washington sans engagements concrets

Joshua Roberts / Reuters
U.S. Secretary of the Treasury Steven Mnuchin (R) waves during a meeting with Canadian Finance Minister William F. Morneau at the Treasury Building in Washington, U.S., March 1, 2017. REUTERS/Joshua Roberts

Le ministre des Finances Bill Morneau a conclu sa troisième visite en deux semaines aux États-Unis, sans toutefois obtenir d'engagements concrets de la part de son homologue américain.

Un texte de Philippe-Vincent Foisy

C’était la première rencontre pour le nouveau secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, avec un ministre des Finances du G20. « C’était une journée pour jeter les bases de notre relation et pour entamer le dialogue », a expliqué M. Morneau.

Il a été question de plusieurs dossiers, dont la réforme fiscale promise par l’administration Trump, l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et les investissements en infrastructure.

« J’ai une meilleure compréhension des objectifs [de l’administration Trump] », a affirmé le ministre canadien, à Washington.

M. Morneau n’a toutefois pas eu la garantie que les entreprises canadiennes pourront obtenir des contrats aux États-Unis dans le cadre du plan américain d’investissement en infrastructure.

Il n’a pas obtenu non plus de détails quant à une possible taxe aux importations, aussi appelée un ajustement fiscal à la frontière. Une mesure proposée par des républicains de la Chambre des représentants, dont le président de la Chambre, Paul Ryan.

«[M. Mnuchin] a parlé de réformer la fiscalité américaine, mais il n’a pas donné de détails. Sans détails, ce n’était pas le moment pour s’opposer à cette taxe.» - Bill Morneau, ministre canadien des Finances

Les exportateurs de gaz et de pétrole canadiens craignent cette mesure fiscale qui pourrait faire augmenter le prix du pétrole canadien de l'autre côté de la frontière.

Pour le ministre, la rencontre « positive » lui a permis de croire que l’administration Trump comprend l’importance de la relation canado-américaine. Par contre, M. Morneau a affirmé qu’il restera « vigilant » et continuera d’expliquer l’importance de l’économie canadienne pour celle des États-Unis.

Le ministre a discuté des thèmes principaux de son gouvernement avec M. Mnuchin : la croissance économique et la classe moyenne – deux dossiers que priorise l’administration Tump, selon M. Morneau.

Lors de sa visite, le ministre des Finances a aussi rencontré des gens d’affaires à New York, où il a répété l’importance de garder la frontière ouverte entre les deux pays.

Marc Garneau aussi dans la capitale américaine

Le ministre des Transports Marc Garneau s’est aussi envolé pour Washington, où il rencontrera mercredi après-midi la secrétaire aux Transports, Elaine Chao.

Les infrastructures, le prédédouanement et les drones seront entre autres au menu des discussions entre les deux politiciens. Ils discuteront aussi de sécurité ferroviaire, du transport des matières dangereuses et de l'harmonisation des réglementations.

M. Garneau a par ailleurs d’autres rencontres prévues à Washington. Il doit prononcer un discours au sommet de l'aviation 2017 de la Chambre de commerce des États-Unis. Il participera également à une activité pendant laquelle il échangera en direct avec l’équipage à bord de la station spatiale de l’Expedition 50 de la NASA.

VOIR AUSSI: