Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Environnement Canada aura de nouveaux radars pour mieux prévoir la météo

A man battles with his broken umbrella in heavy wind during stormy weather close to the town of Baiona, northwestern Spain, on February 3, 2017.  / AFP / MIGUEL RIOPA        (Photo credit should read MIGUEL RIOPA/AFP/Getty Images)
A man battles with his broken umbrella in heavy wind during stormy weather close to the town of Baiona, northwestern Spain, on February 3, 2017. / AFP / MIGUEL RIOPA (Photo credit should read MIGUEL RIOPA/AFP/Getty Images)

Les nouveaux équipements de la firme allemande Selex ES remplaceront progressivement les vieux radars d'Environnement Canada. Le contrat prévoit l'achat optionnel de 13 radars supplémentaires. Il s'agit d'un investissement de 83 millions de dollars.

C'est la ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, qui en a fait l'annonce, mardi, à Dorval.

Ces radars permettront aussi de mieux prévoir les événements climatiques inhabituels.

L'installation des appareils commencera l'automne prochain et se poursuivra pendant sept ans.

Environnement Canada fait valoir que ces nouveaux radars permettront de « prolonger le temps dont disposent les provinces et les municipalités pour se préparer aux tempêtes de verglas, aux ondes de tempête associées aux ouragans, aux inondations ou à tout autre phénomène météorologique violent [...]. »

Il ajoute que les radars permettront aussi d'améliorer la sécurité des activités marines et la sécurité de la circulation aérienne.

Les bulletins météo de 2050
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.