POLITIQUE
28/02/2017 05:56 EST | Actualisé 01/03/2017 11:07 EST

Avion privé: Kevin O'Leary contreviendrait aux règles d'Élections Canada

EDMONTON – Le plan du candidat à la direction du Parti conservateur, Kevin O’Leary, de voyager à bord d’avions privés en ne déclarant que les frais d’un billet commercial irait à l’encontre des règles d’Élections Canada, a appris le Huffington Post Canada.

O’Leary a déclaré au Globe and Mail, lundi, qu’il s’offrait le luxe d’un appareil privé pour pouvoir assister à plus d’évènements partisans en moins de temps, mais qu’il n’inclut pas le coût total du voyage dans ses dépenses de campagne.

kevin oleary

« Oui, j’utilise des avions privés comme je le fais en affaires, mais je ne peux pas le charger à ma campagne. Je peux juste charger le prix d’un billet. Parfois, je dois être dans quatre villes à la fois. Pourquoi n’aurais-je pas le droit d’utiliser un avion privé? »

Une porte-parole d’O’Leary a dit à la chaîne CTV News, mardi, que le candidat utilise seulement un appareil privé depuis qu’il s’est lancé dans la course, au mois de janvier. Mais O’Leary a expliqué la même chose à CTV qu’au Globe – qu’il se déplace à l’aide d’avions privés.

« J’utilise des avions privés tout le temps en affaires parce que je dois parfois être dans cinq villes en un jour. C’est exactement ce qui se passe dans cette campagne – je saute partout et j’utilise occasionnellement un avion privé. Mais nous respectons les règles », a-t-il affirmé.

Alors que le Parti conservateur a établi la limite de dépenses à cinq millions de dollars, le porte-parole du parti Cory Hann a expliqué au HuffPost que les règles d’Élections Canada à propos des dépenses s’appliquent dans la course conservatrice.

« Nos règlements indiquent que les candidats devront suivre les directives d’Élections Canada là-dessus, puisque ce sont eux qui doivent les soumettre », a ajouté Hann. Il a précisé, toutefois, qu’aucun candidat n’avait soumis leurs dépenses jusqu’à maintenant.

Les dépenses des campagnes à la direction, incluant les dépenses personnelles résultant d’une course à la chefferie, « doivent être payées à même les fonds de la campagne », a confirmé le porte-parole d’Élections Canada, John Enright.

«Dans le cas d’un candidat au leadership qui utilise un avion privé, toutes les dépenses supplémentaires encourues pour l’appareil sont des dépenses de campagne»
— John Enright

« Dans le cas d’un candidat au leadership qui utilise un avion privé, toutes les dépenses supplémentaires encourues pour l’appareil sont des dépenses de campagne qui doivent être payées avec les fonds de la campagne ou acceptées comme des contributions non monétaires sujettes aux plafonds de contributions. »

Ari Laskin, l’attachée de presse de Kevin O’Leary, n’avait pas donné suite à notre demande d’entrevue au moment de publier.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais par Catherine Lévesque.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoParti conservateur: qui sont les candidats? Voyez les images