NOUVELLES
26/02/2017 06:07 EST | Actualisé 27/02/2018 00:12 EST

Un nouveau marché à la Bourse d'Arabie démarre sur un gain de 20%

Un deuxième marché à la Bourse d'Arabie saoudite, dédié aux petites et moyennes entreprises, a été inauguré dimanche, terminant sa première journée de cotations sur un gain de 20%, le maximum autorisé, selon des courtiers.

L'indice de ce marché parallèle, baptisé Nomu, a clos la séance à 6.000 points avec des échanges de 256 millions de riyals (64,6 millions d'euros) sur les titres des sept compagnies cotées.

La capitalisation cumulée des sept compagnies est estimée à 1,8 milliard de riyals (454 millions d'euros), selon Argaam, un site économique saoudien.

Pour être cotée au Nomu, une entreprise doit avoir une valeur marchande d'au moins 10 millions de riyals (2,5 millions d'euros), un minimum de 35 à 50 actionnaires et au moins 20% d'actions appartenant au secteur public.

Ce deuxième marché "ouvre de nouvelles possibilités d'investissement pour les sociétés cotées", selon ses promoteurs.

Pour être présentes sur le marché principal de la Bourse d'Arabie, Tadawul, les entreprises doivent avoir une capitalisation minimale de 100 millions de riyals (25 millions d'euros), soit 10 fois supérieure à celle du marché parallèle Nomu.

Dans le cadre de l'ambitieux plan Vision 2030 visant à diversifier l'économie saoudienne trop dépendante du pétrole, les petites et moyennes entreprises sont appelées à contribuer à hauteur de 35% au Produit intérieur brut (PIB) du royaume, contre 20% actuellement.

L'indice Tadawul All-Shares, qui a une capitalisation de 380 milliards d'euros, a été ouvert en 2015 à l'investissement direct des étrangers qualifiés.

abh/tm/ras/iw