NOUVELLES
26/02/2017 08:39 EST | Actualisé 27/02/2018 00:12 EST

Mondiaux-2017: Ustiugov, l'heureux doublé, l'Allemagne puissance 4

Le fondeur russe Sergueï Ustiugov a réalisé un heureux doublé avec l'or en sprint par équipes, alors que l'Allemagne a encore fait résonner son hymne grâce à ses sauteurs et ses combinards aux Mondiaux-2017 de ski nordique dimanche à Lahti (Finlande).

Ustiugov, fondeur le plus performant de l'hiver et vainqueur du prestigieux Tour de ski en janvier, a bénéficié samedi et dimanche de circonstances de course favorables pour décrocher ses deux premiers titres mondiaux à presque 25 ans (le 8 avril).

Samedi, c'est un bris de bâton du Norvégien Martin Johnsrud Sundby dans une attaque dans la dernière montée qui lui a permis de remporter le skiathlon (15 km en style classique et 15 km en style libre).

Le lendemain, alors qu'il s'apprêtait à jouer le bronze contre l'Italien Federico Pellegrino lors du sprint par équipes (style classique), il a vu le Norvégien Emil Iversen et le Finlandais Iivo Niskanen se percuter, alors que Niskanen tentait de dépasser et que Iversen lui a fermé la porte.

Ustiugov, vice-champion du monde de sprint en individuel jeudi, s'est engouffré dans la brèche pour ajuster Pellegrino et aller chercher son deuxième titre de la compétition.

- Allemagne triomphante en combiné -

En combiné nordique, les Allemands dominent tellement outrageusement la saison que le titre par équipes ne pouvait pas leur échapper.

Auteur d'un historique quadruplé vendredi, Björn Kircheisen, Fabian Riessle, Eric Frenzel et Johannes Rydzek ont tué tout suspense avec un impressionnant concours de saut à skis, notamment Riessle (97,5 m) et Frenzel (100,0 m).

Ils ont pu gérer leur avance sur le ski de fond et s'imposer devant la Norvège et l'Autriche, alors que deux courses sont encore à leur programme: une épreuve individuelle sur le grand tremplin mercredi et un relais en sprint vendredi pour réaliser le grand chelem.

En soirée, le titre par équipes mixtes sur le petit tremplin (épreuve non olympique) était également promis à l'Allemagne, avec sa championne du monde Carina Vogt et ses médaillés d'argent et de bronze Andreas Wellinger et Markus Eisenbichler sur le petit tremplin.

Et comme en combiné nordique, la Mannschaft a répondu présente, avec un titre conquis en 2015 conservé sans trop de difficultés.

C'est le quatrième titre mondial pour l'Allemagne dans ces Mondiaux de ski nordique, répétition générale à un an des jeux Olympiques 2018 de Pyeongchang (9-25 février).

Après la journée de repos lundi, les Mondiaux reprennent mardi avec le 10 km en style classique chez les dames.

tba/al