NOUVELLES
26/02/2017 11:02 EST | Actualisé 27/02/2018 00:12 EST

Le fondeur Solano, devenu une mini-célébrité sur les réseaux sociaux, est rentré au Venezuela

Le skieur vénézuélien Adrian Solano, devenu une petite célébrité grâce à ses soucis de passeport et ses piètres performances aux Mondiaux de ski de fond, objets de moqueries sur les réseaux sociaux, est rentré dimanche au Venezuela.

"C'était une expérience grandiose. Je sais que j'ai été l'objet de moqueries, mais je suis fier", a déclaré à l'AFP le jeune athlète de 22 ans à sa descente d'avion.

Des vidéos montrant Solano à peine capable de tenir sur ses skis pendant la compétition ont fait le tour du monde.

"J'étais très nerveux. Quand j'ai commencé la course, il n'y avait pas moyen de faire demi-tour, je devais aller de l'avant", a raconté le skieur qui souhaite poursuivre sa carrière.

Solano n'avait jamais vu la neige de sa vie avant son arrivée à Lahti (Finlande) pour les Championnats du monde de ski de fond. Avant cela, il ne s'était entraîné que sur des "roller-skis", dans son pays.

"J'ai commencé à l'envers: un championnat du monde en premier", s'est-il amusé.

Solano a participé au cross-country de mercredi mais a été contraint à l'abandon après plusieurs chutes. Jeudi, il a réussi à aller au bout du sprint, bouclant la course en dernière position.

Les déconvenues de Solano avaient commencé fin janvier à Paris lorsqu'il avait été retenu à l'aéroport de Roissy en provenance de Caracas, soupçonné d'immigration illégale par les autorités françaises, puis renvoyé chez lui avant de réussir à rejoindre de nouveau la Finlande grâce à de généreux donateurs.

erc/jm/grf/agu/lrb