NOUVELLES
26/02/2017 12:57 EST | Actualisé 27/02/2018 00:12 EST

Italie/26e journée - La Juventus et la Roma s'enfuient

Les plus forts, ce sont la Juventus Turin et l'AS Rome. La 26e journée de Serie A a été très favorable aux deux premiers du classement, qui semblent bien partis pour décrocher respectivement un 6e titre et une qualification directe pour la Ligue des Champions.

Pour la Juventus, le travail avait été fait dès samedi avec un succès tranquille face à Empoli (2-0).

Même en faisant tourner, les Turinois sont très au-dessus du lot en Serie A et leurs sept points d'avance, alors qu'il reste 12 matches à jouer, semblent un matelas suffisant dans l'optique de cet historique sixième titre consécutif.

Cela sera sans doute dur à avaler pour l'AS Rome, qui réussit une saison remarquable mais risque encore de finir derrière cette intouchable Juve.

Dimanche, les Romains ont été battre l'Inter Milan à San Siro avec beaucoup d'autorité (3-1), portés par le talent de Radja Nainggolan, qui s'affirme encore un peu plus cette saison comme l'un des meilleurs milieux de terrain d'Europe.

Le Belge a marqué les deux premiers buts de la Roma (11e et 56e), à chaque fois en trouvant la lucarne depuis l'extérieur de la surface. Il en est déjà à neuf buts cette saison en championnat.

Icardi a brièvement ramené l'Inter à 2-1 (81e) mais la Roma a repris deux buts d'avance grâce à un penalty obtenu par Dzeko et transformé par Perotti (85e).

Ce résultat est un vrai coup d'arrêt pour l'Inter, qui glisse à la 6e place, à six longueurs du podium.

Il est en revanche parfait pour la Roma, qui profite de la défaite à domicile de Naples (3e) contre l'Atalanta Bergame samedi (2-0). Les joueurs de Luciano Spalletti comptent désormais cinq points d'avance sur les Napolitains et semblent assez solides pour gérer cet avantage.

- Superbe Atalanta -

On en saura de toutes façons plus très vite car samedi, après deux demi-finales de Coupe alléchantes en milieu de semaine (Juventus-Naples et Lazio-Roma), la Roma recevra justement Naples à l'Olimpico.

L'autre grande bénéficiaire du week-end est par ailleurs l'Atalanta, qui en allant s'imposer au stade San Paolo a confirmé sa formidable saison et a pris seule la quatrième place, à trois longueurs seulement de Naples et du podium.

La Lazio Rome et l'AC Milan ont eux réussi à se maintenir dans le wagon de tête en s'imposant tous les deux difficilement dimanche. Deux petits 1-0, à chaque fois sur des penalties contestés, ont suffi au bonheur des Romains et des Milanais.

Pour la Lazio, c'est Ciro Immobile qui a inscrit le seul but du match (72e) sur un penalty obtenu après une main de Ali Adnan, vigoureusement contestée par les joueurs de l'Udinese.

Les Romains n'ont pas brillé mais ils repassent à la 5e place, devant l'Inter, et parviennent à suivre le rythme de l'Atalanta qui n'est qu'un point devant.

Pour l'AC Milan aussi, tout a été affaire de penalty sur la pelouse de Sassuolo. C'est d'abord Berardi qui a frappé le sien à côté du but de Donnarumma, permettant aux Milanais de rester dans le match.

Et Bacca a ensuite marqué le sien (22e) mais les protestations immédiates de l'ensemble des joueurs de Sassuolo ont fait naître un doute.

En fait, le penalty du Colombien n'aurait pas dû être validé car en glissant, il a touché deux fois le ballon, une fois avec le pied droit et une fois avec le pied gauche, ce qui est interdit.

Milan a ensuite maintenu cet avantage jusqu'au bout et reste à la 7e place, à une longueur de l'Inter et à trois de la Lazio.

stt/lrb

JUVENTUS FOOTBALL CLUB

SOCIETA SPORTIVA LAZIO