NOUVELLES
25/02/2017 03:20 EST | Actualisé 26/02/2018 00:12 EST

Syrie: le bilan de l'attentat de l'EI près d'Al-Bab s'élève à 77 morts

Le bilan de l'attentat suicide mené vendredi par le groupe Etat islamique (EI) près de son ex-fief d'Al-Bab, dans le nord de la Syrie, s'est élevé à 77 morts, en majorité des civils, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

En raison d'un grand nombre de blessés graves, "le bilan s'est élevé à 77 morts dont 41 civils", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, qui avait donné vendredi un bilan de 51 morts.

L'EI, qui a revendiqué l'attentat meurtrier, a été chassé jeudi d'Al-Bab, dernière grande ville sous son contrôle dans la province septentrionale d'Alep, par une offensive lancée le 10 décembre par l'armée turque et des combattants rebelles syriens qui lui sont alliés.

Le lendemain, un kamikaze du groupe a fait exploser une voiture piégée contre deux quartiers généraux des rebelles dans la localité de Soussiane, à 8 km d'Al-Bab. De nombreux de civils se trouvaient dans la zone.

"Il y a encore des dizaines de blessés et des personnes portées disparues", selon M. Abdel Rahmane.

Le même jour, deux soldats turcs ont été tués et plusieurs blessés à Al-Bab même, selon Ankara.

Cette ville syrienne située à 25 km au sud de la frontière avec la Turquie, se trouve dans "un état chaotique" et est truffée d'explosifs, a déclaré le Premier ministre turc Binali Yildirim, faisant état d'une "opération de nettoyage en cours, menée avec une extrême minutie".

La reprise d'Al-Bab est un succès majeur pour Ankara qui avait lancé fin août une opération militaire dans le nord de la Syrie pour chasser les jihadistes des environs de sa frontière.

lar/ram/feb