NOUVELLES
25/02/2017 05:25 EST | Actualisé 26/02/2018 00:12 EST

Coupe de la Ligue anglaise - Finale: Puel et Mourinho ont des choses à se prouver

Deux parcours différents mais deux caractères bouillants: José Mourinho avec Manchester United et Claude Puel avec Southampton s'affrontent dimanche à Wembley (16h30 GMT) en finale de la Coupe de la Ligue anglaise avec l'objectif de remporter un premier trophée dans leur nouveau club.

Pour le Portugais, cette League Cup sera le premier étage d'une fusée censée ramener les "Red Devils" parmi les étoiles. Pour le Français, une victoire dans le "Temple du football" placerait pour de bon les plus modestes "Saints" sur la planète football, eux les abonnés aux accessits depuis leur retour en Premier League en 2012.

. Mourinho: la révolution est en marche?

Viré de Chelsea la saison passée après avoir remporté le titre en 2015, Mourinho est arrivé cet été à Manchester avec des choses à prouver. Et une mission: redonner du lustre au club le plus riche du monde, incapable de décrocher un titre en Premier League depuis 2013.

Une Coupe de la Ligue pourrait mettre les Mancuniens dans la bonne direction. "C'est plus important pour le club que pour moi. J'ai fait tellement de bonnes choses dans ma carrière que je ne serai pas influencé par un petit détail", a jugé "Mou" à propos du rendez-vous de dimanche, estimant qu'un succès serait "bon pour le groupe, bon pour le club".

Reste que pour sa première année à ManU, le "Special One" n'a pas tout renversé. Malgré les arrivées estivales de Paul Pogba, le joueur le plus cher du monde, du toujours fringant Ibrahimovic, de Mkhitaryan et Bailly, MU pointe à la sixième place en championnat.

Les "Red Devils" n'ont plus aucun espoir de titre alors qu'ils ont douze points de retard sur le leader Chelsea après 25 journées. Seule la qualification pour la Ligue des champions pourrait sauver une campagne médiocre.

Cet automne, les Mancuniens ont connu un trou d'air inquiétant avec seulement deux victoires en onze journée. Frustré, le Portugais a couronné ce passage à vide par deux exclusions.

Depuis, les "Red Devils" ont décollé, ne s'inclinant que lors de deux de leur 28 derniers matches. Ils sont revenus à deux points des places qualificatives pour la C1, dans le sillage d'un Ibrahimovic impérial et d'un Pogba, qui alterne maintenant le bon et le très bon.

. Puel: décrocher la lune

"Quand il marmonne à la télé, Claude Puel paraît calme et inoffensif, et, si nous voulons être honnête, extraordinairement ennuyeux. Mais ne soyez pas bernés, car le manager de Southampton a en quelque sorte un dédoublement de personnalité. Le Français a la réputation d'être instable et d'avoir un caractère difficile."

Comme l'écrit The Sun samedi, l'Angleterre n'a pas encore fait complètement connaissance avec l'ancien entraîneur de Nice et Lyon.

Arrivé cet été sur la côte sud de l'Angleterre, le technicien français a commencé par séduire, aussi bien la presse que ses homologues, ou même ses joueurs.

Tout se passait bien, grâce à son joli football offensif, le club côtier poursuivait son petit bonhomme de chemin aussi bien en championnat qu'en Europa League, en révélant au grand jour des joueurs comme Van Dijk , Romeu, Redmond ou la recrue Boufal.

Mais l'élimination en C3 puis la "grosse déception" au Saint Mary's Stadium contre Tottenham (4-1) entre Noël et la Saint-Sylvestre ont tout fait déraper.

Depuis ce soir de décembre, les "Saints", épuisés par le calendrier, ont perdu six fois sur les huit dernières journées.

Aspirés par leur parcours en League Cup, les voilà 11e de Premier League.

Mais Puel peut rêver contre ManU. Le club semble avoir trouvé la perle à Naples au mercato d'hiver. Gabbiadini a marqué trois buts lors de ses deux premiers matches en Angleterre.

Surtout, depuis la dernière journée de Premier League, les Mancuniens ont bataillé avec un calendrier chargé avec la C3 et la Coupe d'Angleterre. Les Saints, eux, ont eu deux semaines de repos (dont un stage en Espagne) pour recharger les batteries. Le luxe des clubs modestes.

mam/agu