NOUVELLES
23/02/2017 02:05 EST | Actualisé 24/02/2018 00:12 EST

Yémen: libération de 7 membres d'une ONG norvégienne

Sept personnes détenues au Yémen par des rebelles chiites Houthis qui les accusaient de distribuer de l'aide humanitaire saoudienne ont été libérées, a annoncé jeudi l'ONG Norwegian Refugee Council qui les emploie.

"Nous avons été très soulagés (d'apprendre) la libération des membres de notre personnel et de (leur) chauffeur", a déclaré Mutasim Hamdan, le directeur de l'ONG norvégienne pour le Yémen. "Ils sont en bonne santé et nous sommes heureux qu'ils aient retrouvé leurs familles", a ajouté M. Hamdan dans un communiqué.

L'ONG précise que six de ses employés yéménites et un chauffeur sous contrat avaient été détenus en début de semaine par les autorités de la ville de Hodeida, sur la mer Rouge, contrôlée par les rebelles Houthis.

Les rebelles reprochaient à ces employés de distribuer de l'aide en provenance d'Arabie saoudite, ennemi juré des Houthis, selon des sources locales.

L'ONG affirme toutefois que seules des boîtes contenant des kits d'hygiène comportaient la mention "campagne d'aide du Gardien des deux saintes mosquées", en référence au roi Salmane d'Arabie saoudite.

Le Norwegian Refugee Council assure aussi n'avoir aucun projet d'aide "financé par l'Arabie saoudite" au Yémen et indique que le recyclage par les humanitaires de ces boîtes de distribution d'aide est une pratique courante.

Le conflit au Yémen oppose le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabe dirigée par Ryad, aux rebelles Houthis, appuyés par l'Iran, qui contrôlent le port de Hodeida, la capitale Sanaa et de vastes territoires dans le nord.

Il s'est intensifié avec l'intervention en mars 2015 de la coalition arabe en soutien aux forces pro-Hadi.

ny/tm/ras/jri