NOUVELLES
23/02/2017 01:29 EST | Actualisé 24/02/2017 06:48 EST

Des comprimés distribués par un élève dans un autobus scolaire (VIDÉO)

Un événement qui rappelle l'importance d'être vigilant!

Des parents d'enfants fréquentant l'École La Passerelle à Saint-Paul, près de Joliette, dans la région de Lanaudière, sont inquiets après avoir appris qu'un élève de première année a distribué des comprimés dans l'autobus scolaire.

Selon les premières informations, le garçon de 7 ans aurait eu en sa possession, lundi matin, un sachet contenant ce qu’il croyait être des bonbons, mais qui pourrait être des comprimés d'amphétamines. Il en aurait remis à une dizaine d’enfants.

Au moins une fillette a été traitée à l’hôpital en raison de maux de ventre qui seraient liés à l’ingestion d’un de ces comprimés.

Dans un communiqué publié jeudi, la Commission scolaire des Samares évoque un « événement isolé » et dit être en contact avec les autorités policières et vouloir s’assurer que les enfants se trouvent dans un milieu sécuritaire.

Les familles impliquées dans l’incident ont été contactées. Plusieurs parents ont critiqué la lenteur de la commission scolaire à réagir à un événement survenu en début de semaine.

L’agent Claude Denis, de la Sûreté du Québec (SQ), a expliqué qu’un enfant de 12 ans et moins ne peut évidemment faire l’objet d’accusations, mais que les policiers procèdent autrement dans de tels cas. « On est dans l’obligation d’informer la Direction de la protection de la jeunesse, il y a peut-être des mesures, sur ce côté-là, qu’eux peuvent prendre », a-t-il indiqué.

La SQ poursuit son enquête sur cet incident.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les collations préférées des nutritionnistes Voyez les images