NOUVELLES
23/02/2017 14:09 EST | Actualisé 24/02/2018 00:12 EST

Phénix : trois principaux syndicats de la fonction publique exigent un fonds de réserve 75 M$

Les trois principaux syndicats des fonctionnaires ont demandé jeudi au gouvernement de prévoir un fonds de prévoyance de 75 millions de dollars dans le cadre du prochain budget fédéral.

Les représentants de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) et l’Association canadienne des employés professionnels (ACEP) se sont se disent « sceptiques » concernant les actions du gouvernement pour enrayer les problèmes de paie que pose le système Phénix mis en place par le gouvernement fédéral, lors d'une conférence de presse sur la colline du Parlement.

« Ce sont des ressources pour le système de paie, pour les informaticiens, pour le paiement des employés et pour les ministères », a précisé la présidente de l’IPFPC, Debi Daviau.

Nous avons pressé le gouvernement d’en faire plus surtout pour les employés les plus touchés.

Debi Daviau, présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Le gouvernement s'était fixé comme objectif de régler les problèmes liés au système de paie fin octobre. Trois mois après plus de

« Il n'y a encore des cas qui se rajoute à la pile alors cela ne s'améliore pas vraiment parfois ça se détériore », a réagi André Picotte, le président par intérim de l’ACEP.

Ensemble, les trois syndicats représentent plus de 240 000 employés dans la fonction publique fédérale.

Au total, plus de 300 000 fonctionnaires canadiens dépendent du système Phénix.