Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ukraine : les séparatistes accusent un responsable de l'OSCE d'aider l'armée ukrainienne

Des responsables séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine ont accusé vendredi un responsable de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) d'aider les forces ukrainiennes dans le conflit.

Alexander Zakharchenko, de la république populaire de Donetsk, entité séparatiste autoproclamée, a lancé ces accusations lors d'une conférence de presse conjointe avec Alexander Hug, numéro deux de la mission de l'OSCE en Ukraine, qui les a rejetées.

Le responsable séparatiste a affirmé qu'il y avait des raisons de soupçonner l'OSCE d'avoir transmis aux forces gouvernementales ukrainiennes les coordonnées géographiques d'infrastructures civiles qui ont ensuite été bombardées.

"L'OSCE a à plusieurs reprises demandé les coordonnées de nos écoles et de nos jardins d'enfants", a-t-il déclaré lors de cette conférence de presse à Lougansk, ville contrôlée par les séparatistes.

"Dès que nous communiquons les coordonnées de nos insfrastructures, par une étrange coïncidence, ces infrastructures font l'objet d'une attaque", a poursuivi le responsable séparatiste.

"Nos villes et nos infrastructures - les pylônes électriques, les réservoirs d'eau, les écoles et les hôpitaux - font l'objet d'une attaque", a ajouté le chef séparastiste, qui s'exprimait en présence d'Igor Plotnitski, chef de la république autoproclamée de Lougansk frontalière de la Russie.

"Comment l'armée ukrainienne obtient-elle ces coordonnées ? s'est-il interrogé.

M. Hug a rejeté ces accusations, les qualifiant de sans fondement.

L'OSCE, qui a déployé quelque 600 observateurs dans la zone de conflit et une centaine d'autres dans l'ensemble de l'Ukraine, a pour principale mission en Ukraine de signaler les violations du cessez-le-feu et d'organiser des discussions de paix.

is-osh-zak/am/mr/pjl/mct

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.