Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Motion contre l'islamophobie: la ministre Mélanie Joly se dit victime de commentaires haineux

Mélanie Joly dit être la cible de propos haineux dans la foulée du débat autour de la motion contre l’islamophobie proposée par le Parti libéral du Canada.

La ministre du Patrimoine canadien a participé à une conférence de presse diffusée en direct sur Facebook. Elle décrit les commentaires comme «inquiétants».

«Mon équipe et moi avons reçu plusieurs dizaines de courriels qui, essentiellement, sèment la peur, la division. J’ai beaucoup de nouveaux trolls sur mon compte Twitter, qui m'accusent de promouvoir une position qui est inacceptable pour eux», a déclaré la ministre avant la période de questions à la Chambre des communes vendredi.

Mme Joly et son équipe seraient en contact constant avec la police, mais n'auraient pas adopté de mesures de sécurité supplémentaires.

Depuis l’annonce de la motion, les discours concernant le sujet semblent déraper, ont fait valoir des journalistes présents au point de presse.

«Ce sont des conversations très difficiles. Je l'ai mentionné à plusieurs reprises. Et ce sont des conversations qu'on doit avoir», répond la ministre, en faisant remarquer que les crimes haineux envers la communauté musulmane sont en hausse au Canada.

La motion M-103 contre l’islamophobie a été présentée par Iqra Khalid. Elle est toujours débattue à la Chambre des communes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Vigile à Québec à la mémoire des victimes de l'attentat

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.