Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Montréal veut la collaboration du SPVM pour devenir une ville refuge

Montréal, Québec, Canada, January 5, 2016. -- Street full of snow in Montreal. (Photo by Thierry Tronnel/Corbis via Getty Images)
Montréal, Québec, Canada, January 5, 2016. -- Street full of snow in Montreal. (Photo by Thierry Tronnel/Corbis via Getty Images)

L'administration Coderre fait un pas de plus en vue de devenir une ville refuge pour protéger les personnes sans statut légal.

Dans la Déclaration désignant Montréal ville sanctuaire, qui sera déposée lundi prochain au conseil municipal, l’administration demande au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) de voir à ce qu'une personne vulnérable, sans statut légal, puisse avoir accès aux services de sécurité publique « sans risque d'être dénoncée aux autorités d’immigration ou déportée ».

Sauf si elle est visée par une ordonnance de tribunal, en matière de criminalité ou de sécurité.

La Ville s'engage aussi à offrir l'accès à ses programmes et services, particulièrement en matière d'habitation, à toute personne nonobstant son statut.

Montréal compte ainsi se joindre au mouvement international de villes sanctuaires, comme Toronto, Vancouver, Los Angeles et New York.

À VOIR AUSSI

Lyon, ville vedette de Montréal en lumière (2017)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.