Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'attitude positive de Julien laisse une bonne première impression aux joueurs

BROSSARD, Qc — Si l'ambiance était plutôt terne dans l'entourage du Canadien depuis quelques semaines, c'est un véritable vent de fraîcheur que Claude Julien a amené avec lui.

Après un entraînement intense d'environ une heure, vendredi, les joueurs du Tricolore ont livré leurs premières impressions de leur nouveau patron.

«Il était très positif et dynamique, a noté le gardien Carey Price au sujet de Julien. Il a dit de jouer avec énergie. Il ne veut pas faire trop de changements dès maintenant. Il veut plutôt faire de petits ajustements. C'est un message très positif.»

«Il veut que nous nous relancions tous ensemble, a ajouté l'attaquant Phillip Danault. C'est une histoire d'équipe. Les gardiens, les défenseurs, les attaquants, nous devons tous pousser dans la même direction en ayant du plaisir sur la glace.»

Puisque le Canadien occupe toujours le premier rang de sa section et que Julien arrive d'une autre formation et n'a pas suivi de près les activités quotidiennes de sa nouvelle équipe, il a jugé bon de ne pas apporter de changements majeurs au style de l'équipe.

«C'était un entraînement à rythme élevé et c'est ce qu'il nous fallait après quatre jours de repos, a noté le capitaine Max Pacioretty. Nous jouons dès samedi après-midi (14h face aux Jets de Winnipeg) et nous n'avons pas le temps de tout changer. Il a trouvé le moyen d'intégrer des petits changements dans les exercices, ce qui facilite l'apprentissage.»

Pacioretty a précisé que les changements étaient surtout au niveau de la transition, alors que Julien souhaite que les attaquants soient plus actifs en zone neutre.

De son côté, Julien a mentionné qu'il allait probablement manquer d'heures dans la journée pour accomplir tout ce qu'il souhaitait faire avant le match de samedi. Il a tout de même pris le temps d'échanger quelques mots avec chacun de ses joueurs, de manière individuelle.

«Je voulais briser la glace avec tout le monde, a-t-il expliqué. J'ai parlé de tout et de rien avec certains, d'autres avaient des questions ou souhaitaient recevoir des encouragements. J'ai essayé d'en faire autant que possible.

«J'aurai le temps de dormir quand je serai mort!»

Les joueurs ont répété avoir été surpris par le congédiement de Michel Therrien, mais ils devront maintenant apprivoiser leur nouveau patron.

«Il a gagné la coupe Stanley, il a accompli beaucoup de choses, a rappelé l'attaquant Alex Galchenyuk. Nous avons pu sentir lors de la première rencontre à quel point il est heureux d'être ici. Et je suis heureux d'avoir l'occasion de travailler avec lui.»

«L'énergie est rehaussée quand vous vous retrouvez sous le regard d'un nouvel entraîneur, a ajouté Pacioretty. Ça fait du bien d'entendre des mots-clés différents, de recevoir les explications d'une nouvelle manière. Ça insuffle une nouvelle énergie.»

Signe que cette nouvelle énergie n'a pas atteint que les joueurs, plusieurs centaines de partisans avaient envahi le Complexe sportif Bell pour assister au premier entraînement de Julien.

«Ils étaient difficiles à manquer, il y avait beaucoup de monde, a raconté le défenseur Nathan Beaulieu. Mais honnêtement, je m'y attendais. Dans ce marché, il y a des yeux sur nous partout, même à l'entraînement.»

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.