Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Donald Trump s'en est pris une fois de plus aux médias

NORTH CHARLESTON, S.C. — Le président des États-Unis Donald Trump a pris la route, vendredi, pour s'adresser aux travailleurs américains et leur lancer un message positif, ce qui ne l'a pas empêché se livrer à une charge à fond de train contre les grands médias du pays.

Le président Trump a écrit vendredi après-midi sur son compte Twitter que les médias de «fausses nouvelles» n'étaient pas «ses ennemis», mais «les ennemis du peuple américain».

M. Trump a pointé directement le New York Times, ainsi que les réseaux de télévision ABC, NBC, CBS et CNN.

La veille, il avait participé à une longue conférence de presse pour défendre son administration, réprimant les critiques sur ses revers devant les tribunaux et rejetant les nouvelles sur les conflits au sein de ses employés.

Il s'est montré beaucoup plus optimiste devant des travailleurs de la Caroline du Sud.

Lors de son passage à une usine du constructeur aéronautique Boeing, à North Charleston, M. Trump a assuré que son administration protégerait les travailleurs et qu'il se battrait pour conserver leurs emplois.

Quelque 5000 employés étaient présents pour l'accueillir et ont scandé le slogan: «USA, USA».

«En tant que président, je vais faire tout ce que je peux pour libérer la puissance de l'esprit américain et pour remettre au travail nos bonnes gens», a-t-il déclaré.

«Ceci est notre mantra: achetez américain et embauchez américain», a-t-il ajouté.

Donald Trump devrait réitérer le même message samedi, lorsqu'il participera à un rassemblement en Floride alors qu'il tente de galvaniser ses partisans un mois après le début de son règne controversé.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.