NOUVELLES
16/02/2017 16:31 EST | Actualisé 17/02/2018 00:12 EST

Sam Saunders, le petit-fils d'Arnold Palmer, aux commandes de l'Omnium Genesis

PACIFIC PALISADES, Calif. — Sam Saunders a évité les bogueys à Riviera, jeudi, et sa ronde de 64 (moins-7) lui a permis de prendre les commandes de l'Omnium Genesis par deux coups.

C'est de cette manière que Saunders veut faire sa marque — sur le terrain de golf en accumulant les oiselets, et non en tant que petit-fils d'Arnold Palmer.

Saunders a connu se qu'il a qualifié de sa meilleure ronde de golf chez les professionnels. Et il l'a réussie lors d'un tournoi que Palmer a remporté trois fois, mais jamais au Riviera.

Dustin Johnson, qui a une occasion de grimper au premier rang mondial avec une victoire cette semaine, fait partie du groupe qui pourchasse Saunders à moins-5 après une ronde de 66. Daniel Summerhays, Cameron Percy, J.T. Poston et Brett Stegmaier ont aussi joué 66.

Plusieurs golfeurs n'ont pu finir leur première ronde puisque le jeu a été interrompu en matinée en raison du brouillard. On attendait aussi un orage, plus tard jeudi.

Adam Hadwin, d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, a remis une carte de 68 et il se retrouve au sein du groupe à égalité au 18e rang à moins-2. David Hearn, de Brantford, en Ontario, a joué 70 et il pointe à égalité au 51e rang. Graham DeLaet, de Weyburn, en Saskatchewan, fait partie du groupe à égalité au 106e rang après une ronde de 73, tandis que Nick Taylor, d'Abbotsford, suit dans le groupe suivant après une ronde de 74.

Mackenzie Hughes, de Dundas, en Ontario, se retrouve à plus-2 après 15 trous.