NOUVELLES
16/02/2017 08:32 EST | Actualisé 17/02/2018 00:12 EST

Le froid menace 150 000 bergrs nomades mongols, selon la Croix-Rouge

PÉKIN, Chine — Le froid exceptionnellement intense qui balaie la Mongolie menace la survie de quelque 150 000 bergers nomades, a prévenu jeudi la Croix-Rouge.

L'an dernier, les conditions hivernales extrêmes avaient tué plus d'un million d'animaux.

Les familles les plus vulnérables, a dit l'organisation humanitaire, sont celles qui ne se sont pas encore remises du «dzud» de l'an dernier, un phénomène météorologique unique à la Mongolie caractérisé par une sécheresse estivale suivie d'un long hiver de neiges abondantes et de froids qui peuvent atteindre -50 degrés Celsius.

Plus de 40 000 têtes de bétail sont déjà mortes cette année, un bilan qui s'alourdira certainement au cours des prochains mois.

Un «dzud» se produit typiquement une fois aux 12 ans, mais le phénomène frappe cette année pour une deuxième année consécutive. Le bétail est la seule source de nourriture, de transport et de revenus pour la moitié de trois millions d'habitants de la Mongolie.

Le pays est aussi touché par l'effondrement du marché pour ses vastes ressources minières.

Une porte-parole de la Fédération internationale de la Croix-Rouge a prévenu que plusieurs familles de bergers qui auront tout perdu n'auront d'autre choix que de migrer vers les bidonvilles autour de la capitale, Oulan-Bator, où elles devront affronter de graves difficultés économiques et sociales.

La Croix-Rouge affirme que 70 pour cent de la Mongolie est actuellement recouverte de neige. Elle dit avoir besoin de 650 000 $ US pour aider les 2740 familles les plus menacées.