NOUVELLES
16/02/2017 08:17 EST | Actualisé 17/02/2018 00:12 EST

La Finlande gonfle ses troupes mobilisables en cas de guerre

La Finlande a annoncé jeudi qu'elle accroissait de 50.000 hommes ses effectifs militaires mobilisables en cas de conflit, renforçant encore sa préparation alors qu'elle observe de près le réarmement de son voisin russe.

La Finlande, pays non-membre de l'Otan, va porter de 230.000 à 280.000 ces effectifs pour "améliorer la capacité à défendre la totalité du territoire national", a indiqué le gouvernement dans un rapport sur la défense de ce pays qui partage une frontière de 1.340 km avec la Russie.

"La Russie ambitionne de renforcer son statut de grande puissance, et elle a affirmé son objectif d'un régime de sécurité fondé sur la sphère d'influence", a ajouté l'exécutif. Il a relevé qu'en particulier, la stabilité géopolitique de la mer Baltique s'était dégradée.

L'accroissement des effectifs suppose une hausse modeste de 55 millions d'euros des dépenses de défense annuelles d'Helsinki, actuellement de 2,4 milliards d'euros. Mais le gouvernement a précisé qu'après 2020 elle devrait s'accélérer.

Le pays est lancé dans une modernisation de sa Marine, et doit aussi choisir un nouvel avion de combat pour remplacer d'ici à 2030 ses McDonnell Douglas F/A-18 Hornet vieillissants.

Le ministre de la Défense Petteri Orpo a estimé que le ratio des dépenses militaires rapportées au PIB devrait augmenter de 0,3 à 0,4 points de pourcentage, pour atteindre 1,5 ou 1,6% dans les années 2020. "Ce qui nous mettrait à un bon, ou un très bon niveau en Europe", a-t-il commenté.

En octobre, la Finlande avait signé avec les États-Unis un accord de coopération militaire, tout comme la Suède l'avait fait en juin. Les deux pays nordiques, non alignés, sont très proches sur les questions de défense.

ank/hh/gde