BIEN-ÊTRE
13/02/2017 03:35 EST | Actualisé 13/02/2017 03:35 EST

Est-ce plus difficile de trouver l'amour en 2017 ?

Chaque année, à la Saint-Valentin, les médias vous bombardent de récits dignes du film Les Pages de Notre Amour, nous faisant miroiter l’idée que les contes de fées n’existent pas seulement dans les livres.

Mais qu’en est-il vraiment ?

Est-ce aussi simple de rencontrer l’âme sœur aujourd’hui que ce l’était il y a 15 ou 20 ans ?

Selon les dires de la stratège en relation séduction Danièle Parent, les choses ont beaucoup changé et l’amour en 2017 est beaucoup plus compliqué à trouver.

« “Inutile de rencontrer le premier venu si le deuxième est fait pour nous.” Malheureusement, cette phrase illustre très bien le merveilleux monde du célibat en 2017 ! », lance-t-elle avec une pointe de découragement.

Entremetteuse depuis plus de 20 ans, Mme Parent remarque en effet que les célibataires d’aujourd’hui préfèrent se garder une porte ouverte en tout temps. Bref, même s’ils font la rencontre d’une personne intéressante, ils continuent de « magasiner ».

Tout, tout de suite

Dans un autre ordre d’idées, la culture de l’instantanéité dans laquelle nous vivons n’est pas d’une grande aide pour les célibataires, en 2017.

« Aujourd’hui, tout va vite. Par exemple, tu achètes une voiture et tu la veux dans ta cour la journée même. Les gens ont tendance à faire la même chose en amour, mais ça ne marche pas comme ça. L’amour, il faut le cultiver par l’écoute et le toucher. Il faut prendre le temps de se courtiser, de se parler et tout ça, ça demande du temps. Mais aujourd’hui, les gens carburent plutôt à la satisfaction instantanée, ils veulent des résultats sans effort et ce n’est pas possible », explique Mme Parent.

Le culte de la perfection

Conditionnés par les films, les téléséries, mais surtout par les réseaux sociaux, les célibataires d’aujourd’hui ont également des attentes très élevées, voire irréalistes.

« On veut des recettes parfaites. On veut la maison, la piscine, le chien, les deux enfants. Et l’amour dans tout ça ? Il doit se plier à nos demandes, à nos faux espoirs. Mais, ce n’est pas ça l’amour ! Tout est viré à l’envers… je suis découragée ! », s’exclame Danièle Parent.

Vivre dans la peur

De plus, avec les nombreuses histoires d’horreur qui nous entourent et les réseaux sociaux qui propagent les nouvelles à vitesse grand V, nous vivons présentement dans un monde de peur. Et les relations amoureuses ne sont pas épargnées.

« Les gens ont peur de tout, même d’aimer. En fait, ils ont peur d’être blessés. C’est normal en un sens, car on a tous eu nos expériences et s’engager, c’est comme se lancer dans le vide. Mais qui n’ose rien n’a rien, au final ! », précise la matchmaker montréalaise.

De l’espoir…

Mais il y a de l’espoir, nous assure Danièle Parent. À condition de ramener les conversations téléphoniques au premier plan.

« Tous ceux qui utilisent les sites de rencontre devraient se parler au téléphone le plus tôt possible. Ne pas perdre de temps à s’envoyer des textos pendant des semaines et créer de faux liens. Au téléphone, en dedans de 10 minutes tu sais si tu as envie de rencontrer l’autre ou non. Tu évites ainsi de t’embarquer dans une histoire sans fin », nous assure-t-elle.

Ainsi, remettons le téléphone à la mode… et vite !

À voir également:

Galerie photo10 idées originales pour un premier rendez-vous amoureux Voyez les images

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter