NOUVELLES
12/02/2017 10:46 EST | Actualisé 12/02/2017 10:47 EST

Les Bruins signent un troisième gain de suite en blanchissant le Canadien

USA Today Sports / Reuters
Feb 12, 2017; Boston, MA, USA; Boston Bruins defenseman Kevan Miller (86) checks Montreal Canadiens center Brian Flynn (32) during the first period at TD Garden. Mandatory Credit: Winslow Townson-USA TODAY Sports

Les Bruins de Boston ont lancé un message clair au Canadien de Montréal en l'emportant facilement 4-0, dimanche, pour rester invaincus en trois parties sous la tutelle de Bruce Cassidy.

Les défenseurs Adam McQuaid et Zdeno Chara, sur une belle pièce de jeu individuelle en désavantage numérique, ainsi que Frank Vatrano et David Krejci, qui a ajouté une aide, ont trouvé le fond du filet pour les Bruins, qui ont inscrit 14 buts en trois matchs depuis le congédiement de Claude Julien. La recrue Peter Cehlarik a terminé l'affrontement avec deux mentions d'assistance.

Pendant 20 minutes, les hommes de Michel Therrien ont échangé coups pour coups avec leurs rivaux de longue date, mais par la suite, ils ont été dominés dans tous les aspects du jeu par les locaux.

Tuukka Rask a stoppé les 25 tirs dirigés vers lui et il a enregistré une 27e victoire et un sixième blanchissage cette saison pour les Bruins, qui ont défait le Canadien au TD Garden pour une première fois depuis le 12 janvier 2012. Il s'agissait d'une disette de neuf matchs.

Carey Price a tenté de garder son équipe dans la rencontre, mais il n'a rien pu faire contre les belles poussées offensives de ses adversaires. Price a repoussé 32 rondelles dans la défaite.

À son retour au jeu après avoir raté les 18 dernières parties de sa troupe, Brendan Gallagher a joué pendant 11:06, décochant deux tirs au but et appliquant quatre mises en échec.

Le Tricolore, qui montre une fiche de 1-5-1 au cours de ses sept derniers matchs, amorcera sa pause obligatoire de cinq jours au premier rang de la section Atlantique, mais les Sénateurs d'Ottawa n'accusent que six points de retard avec cinq parties de plus à jouer.

Le Canadien retrouvera ses partisans samedi après-midi, alors que les Jets de Winnipeg seront de passage au Centre Bell.

À sens unique

Que serait un duel Canadien-Bruins sans que les esprits ne s'échauffent pas un peu? Ayant encore en mémoire la mise en échec douteuse que Torey Krug lui a assénée le 12 décembre, Andrew Shaw a jeté les gants pour se venger après seulement 58 secondes d'écoulées. L'attaquant a porté plusieurs bons coups avant de renverser son partenaire de danse.

Il s'agissait probablement du seul moment de réjouissance du Canadien dans ce match, car les Bruins ont imposé le rythme et ils n'ont pas regardé derrière.

À mi-chemin en première période, lors d'une mise en jeu dans le territoire du Tricolore, Krug a envoyé la rondelle vers Cehlarik avant que ce dernier aperçoive McQuaid de l'autre côté. Auteur d'un seul but cette saison, McQuaid n'a pas raté une telle occasion et il a trompé la vigilance de Price en envoyant le disque dans une cage béante.

Le bleu-blanc-rouge a bien commencé le deuxième tiers, mais un cafouillage dans sa zone a permis aux Bruins de doubler leur avance. Après que Nathan Beaulieu eut quitté le banc des pénalités, Ryan Spooner a effectué une remise à Chara, qui s'est moqué d'Alexander Radulov avant de loger la rondelle dans le coin supérieur droit.

Krejci en a rajouté avant la fin de l'engagement, lors d'un avantage numérique. L'attaquant tchèque a complété un superbe échange à quatre joueurs en trompant la vigilance de Price, qui n'a rien pu faire malgré un bon déplacement latéral.

Si le Canadien croyait en ses chances de venir de l'arrière au troisième tiers, Vatrano s'est occupé de planter un dernier clou dans son cercueil. David Pastrnak a fait passer la rondelle entre ses jambes pour feinter Beaulieu et il a servi une belle passe du revers à Krejci, qui a raté la cible de peu. Suivant bien le jeu, Vatrano n'a pas hésité à lancer la rondelle dans un filet laissé libre par Price, qui avait été pris à contrepied.