POLITIQUE
11/02/2017 05:38 EST | Actualisé 11/02/2017 05:38 EST

250 millions versés en trop à des fonctionnaires avant l'arrivée de Phénix

Le gouvernement fédéral a versé 250 millions de dollars en trop de 2012 à 2015, a annoncé Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), alors que le système de paye Phénix a été mis en place entre février et avril 2016.

La sous-ministre de SPAC et responsable de Phénix, Marie Lemay, s’était défendue mercredi.

« Il est important de noter que des cas de trop-payés se produisaient également avec l’ancien système », a-t-elle argumenté.

Le président de l’Association des agents financiers du Canada, Dany Richard, a qualifié l’excuse d’inacceptable pour un problème majeur qui concerne le gouvernement fédéral.

« Le gouvernement essaie de dissimuler ce fiasco », a-t-il assuré.

«L'excuse est inacceptable, vous ne pouvez pas simplement dire aux gens que ça s'est produit dans le passé. Donc, ce n'est pas si mauvais.» - Dany Richard, président de l’Association des agents financiers du Canada

Dany Richard, qui représente les comptables au sein de la fonction publique, se dit inquiet du temps et des ressources nécessaires pour récupérer l'argent versé par erreur.

« Vous ne devriez pas avoir de trop-payé, des erreurs peut-être, mais ce sont des millions de dollars, et le fait de dire simplement : " Ça va, c'est normal, c'est une procédure standard " [...] Ce ne devrait pas être ainsi. C'est l'argent des contribuables », souligne M. Richard.

À la suite d'une conférence de presse mercredi, le ministère a envoyé par courriel aux journalistes les montants des versements payés en trop.

Les versements payés en trop:

  • 2015 : 78,3 millions de dollars
  • 2014 : 78,6 millions de dollars
  • 2013 : 45,2 millions de dollars
  • 2012 : 53,8 millions de dollars

Certains montants ont été versés sans raison à des employés considérés comme inactifs, c’est-à-dire des personnes ayant terminé leur contrat, pris leur retraite, démissionné ou pris un congé sans solde, selon SPAC.

On remarque que le montant a doublé en 2014.

Cette augmentation coïncide avec le moment où le gouvernement a fusionné des dossiers de payes et formé de nouveaux conseillers au centre de paye de Miramichi, au Nouveau-Brunswick, selon le Syndicat des services gouvernementaux (SSG).

La présidente du syndicat, Donna Lackie, s'est dite aussi étonnée que tout le monde par le montant des versements payés en trop.

SPAC a assuré avoir récupéré la presque totalité des 250 millions de dollars payés en trop de 2012 à 2015.

« À la fin de 2015, 94 % du montant a été récupéré et le processus s'est poursuivi pour recouvrer les montants restants », a fait savoir le ministère dans un communiqué.

Cela signifie qu'il manque encore 6 %, soit plus de 15 millions de dollars.

Avec les informations de la journaliste Ashley Burke