POLITIQUE
10/02/2017 02:26 EST | Actualisé 10/02/2017 03:44 EST

PLC: Lutte à trois déclarée dans Saint-Laurent

Radio-Canada

Une ex-ministre libérale provinciale, un maire d'arrondissement et une professeure et fiscaliste réputée se feront la lutte pour l'investiture libérale dans la circonscription convoitée de Saint-Laurent, bastion libéral de longue date et ancien fief de Stéphane Dion.

Yolande James, ministre libérale sous Jean Charest et collaboratrice à l'émission Les Ex, sur ICI RDI, présentera sa candidature, selon ce que Radio-Canada a appris.

Le temps de terminer sa réflexion à ce sujet, Mme James s'était retirée des Ex, où elle est commentatrice depuis 2014, et avait cessé ses collaborations avec le réseau CBC.

Elle a été ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles dans le Cabinet de Jean Charest, d'avril 2007 à août 2010, puis ministre de la Famille de mai 2010 à septembre 2012.

DeSousa dans son arrondissement

Le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa, a quant à lui confirmé sa candidature vendredi après-midi. « Notre prochain député doit vivre dans la circonscription. J'ai une réputation, surtout une expérience concluante et reconnue pour aider les "petits gars". Peut-être c'est parce que je suis un petit gars moi-même et que je fais toutes ces choses et je voudrais apporter cette hargne et énergie à la Chambre des communes », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Élu une première fois au conseil municipal de Saint-Laurent, alors une municipalité indépendante, en 1990, il y a été réélu deux fois avant de devenir maire en 2001, alors que Saint-Laurent était sur le point de devenir un arrondissement de la nouvelle ville fusionnée de Montréal. D'origine pakistanaise, M. DeSousa vit dans Saint-Laurent depuis 44 ans.

« M. Dion laisse un grand vide à remplir. Je crois que je peux faire le travail parce que Saint-Laurent est ma maison et j'ai eu le privilège d'avoir eu la chance de servir les résidents depuis 27 ans », d'ajouter Alan DeSousa.

Sur la scène municipale, il a eu des responsabilités en matière environnementale ainsi qu'en développement économique, en finance et en administration à la Ville de Montréal. Expert en fiscalité, Alan DeSousa avait travaillé comme cadre chez BioChem Pharma avant de se lancer en politique.

Une experte réputée

Marwah Rizqy, professeure à l'Université de Sherbrooke, briguera elle aussi l'investiture libérale dans Saint-Laurent, selon ce que Radio-Canada a appris il y a quelques jours.

Mme Rizqy est réputée pour ses travaux sur les paradis fiscaux. Elle s'est présentée pour le Parti libéral du Canada en 2015 dans Hochelaga. Elle a perdu par 500 voix devant Marjolaine Boutin-Sweet, du Nouveau Parti démocratique.

La circonscription de Saint-Laurent est vacante depuis le départ du député fédéral Stéphane Dion, nommé ambassadeur du Canada en Allemagne après avoir perdu son poste de ministre des Affaires étrangères.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les citations politiques de l'année 2016 à Ottawa Voyez les images