Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bernard Sévigny et Régis Labeaume évacués d'un match de hockey après avoir reçu des menaces

Un homme de 57 ans qui serait le responsable de l'évacuation par la police des maires de Québec et de Sherbrooke d'une loge du Palais des sports Léopold-Drolet de Sherbrooke, mercredi soir, a été arrêté dans la nuit de jeudi.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) croit que cet individu aurait proféré des menaces visant la loge de l'aréna où le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, accueillait quelques invités pour assister à un match de hockey, dont son homologue de Québec, Régis Labeaume.

La police affirme que plus tard, le suspect a aussi menacé de s'en prendre à des mosquées de la région de Sherbrooke.

Il aurait résisté à son arrestation vers 1h30 dans un appartement de la rue de la Bruère, dans l'est de la ville, et frappé des agents de police.

En raison de la nature des menaces, le SPS a fait part des événements à l'Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN).

La police assure que malgré la présence de nombreux policiers à l'aréna, le match opposant les Remparts de Québec et le Phoenix de Sherbrooke, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a pu se poursuivre normalement et que la sécurité des spectateurs n'a pas été compromise.

Le maire Labeaume était à Sherbrooke pour rencontrer son homologue qui est aussi président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ).

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.