Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Plusieurs victimes sur les sentiers de motoneige en Ontario en 2017

La Police provinciale de l'Ontario signale qu'au moins 10 personnes ont perdu la vie dans des accidents de motoneige sur son territoire depuis le début de la saison.

Un texte de Francis Bouchard

Le nord-est de la Province a été durement touché dans la dernière semaine avec deux accidents mortels.

Un homme de 60 ans a perdu la vie dimanche, près de Kirkland Lake, à la suite d'une collision entre deux motoneiges sur une route. Mercredi dernier, une jeune fille de 11 ans est décédée près d'Iroquois Falls. Selon les policiers, la fillette originaire de Burlington, dans le sud de l'Ontario, tentait de traverser la route 11 en motoneige lorsqu'elle a frappé un camion-remorque.

La loi provinciale stipule qu'il faut être âgé d'au moins 12 ans et détenir un permis pour conduire une motoneige alors que traverser une route est interdit aux moins de 16 ans.

La prudence est de mise

La sergente Chrystal Jones de la Police provinciale de l'Ontario explique que les trois principales causes de mortalité en motoneige sont la vitesse, le manque de familiarisation avec l'environnement et l'inexpérience.

Le président du club de motoneige de Timmins, Raymond Corbeil, affirme que les motoneigistes doivent faire preuve de prudence et conseille aux débutants de prendre le temps de se familiariser avec la machine qu’ils utilisent.

Le président de l'Association de motoneige Corridor du Nord, Michel Garon, rappelle que l'attitude des motoneigistes est primordiale pour la sécurité.

Ce qui est dangereux souvent, c'est les décisions que l’on prend et pas le sport lui-même.

Certaines victimes sont décédées parce qu’elles circulaient en motoneige sur un cours d’eau et que la glace a cédé. Lors de la récente Semaine de la sécurité à motoneige, la Police provinciale et la Fédération des clubs de motoneige de l’Ontario ont insisté sur l’importance d’emprunter des pistes établies pour profiter de ce sport en toute sécurité.

Des agents de la Police provinciale de l'Ontario poursuivent les patrouilles en motoneige dans les sentiers pour faire respecter les règlements.

L’an dernier, 16 personnes ont perdu la vie dans des accidents de motoneige alors que la saison précédente a fait 13 victimes.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.