NOUVELLES
07/02/2017 07:37 EST | Actualisé 07/02/2017 07:37 EST

Jovenel Moïse est assermenté président d'Haïti

Jovenel Moïse a été assermenté président d'Haïti pour les cinq prochaines années, mardi. Il hérite d'une économie en lambeaux et d'une société profondément divisée.

L'homme d'affaires de 48 ans a prêté serment dans une salle du parlement, en présence de plusieurs parlementaires haïtiens et dignitaires étrangers. Il a esquissé un léger sourire quand le président du Sénat a glissé l'écharpe présidentielle aux couleurs d'Haïti par-dessus son épaule gauche.

Plaçant sa main sur la Bible, il a juré de protéger la constitution et de travailler pour améliorer la situation économique des Haïtiens.

Dans son discours d'assermentation, M. Moïse a donné un aperçu des priorités de son gouvernement et a promis de "véritables améliorations", particulièrement dans les secteurs ruraux négligés depuis longtemps.

M. Moïse a déjà indiqué qu'il accordera une attention particulière à la campagne haïtienne, où près de 80 pour cent des ménages dépendent de l'agriculture, et qu'il veut travailler au développement économique d'un des pays les plus pauvres du monde. Un politologue haïtien installé aux États-Unis estime que le nouveau président est confronté à des "défis herculéens".

Le président a appelé à l'unité et a promis de renforcer les institutions, de combattre la corruption et de contribuer à plus d'investissements et d'emplois.

"Nous pouvons changer Haïti si nous travaillons ensemble", a dit M. Moïse sous les applaudissements, alors qu'il se trouvait sur le terrain où s'élevait le palais présidentiel, détruit en janvier 2010 par un séisme dévastateur.

La population fonde peu d'espoir de voir le nouveau gouvernement de M. Moïse résoudre les problèmes profonds de pauvreté d'Haïti et de malaise économique au cours des cinq prochaines années, mais tout de même, certains citoyens croient que l'homme d'affaires devenu politicien pourrait réaliser des avancées importantes avec sa majorité au Parlement.

M. Moïse devrait choisir un premier ministre au cours des prochains jours. Il a récolté 55 pour cent des voix lors du scrutin présidentiel du 20 novembre, mais un taux de participation qui a atteint à peine 20 pour cent fragilise la légitimité de son mandat.

Par ailleurs, l'ancien rebelle haïtien Guy Philippe, qui a récemment été élu sénateur, se présentera devant la justice américaine le 3 avril. M. Philippe est accusé de trafic de drogue et a été arrêté à Port-au-Prince le mois dernier, avant d'être transféré aux États-Unis. Ses partisans affirment qu'il est innocent et victime d'un complot politique.

M. Philippe est un ancien chef de police qui a dirigé le soulèvement qui a chassé l'ancien président Jean-Bertrand Aristide en 2004.

INOLTRE SU HUFFPOST

  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron
  • Thibault Carron