Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Grève de trois jours à l'Université de Sherbrooke

Les quelque 430 membres du Syndicat des professeurs de l'Université de Sherbrooke (SPPUS) déclenchent mardi une grève générale de trois jours.

Les cours et les examens donnés par des membres du SPPUS sont pour la plupart annulés. Les examens qui étaient prévus sous la supervision d'une personne non visée par la grève ou par une personne cadre auront toutefois lieu.

Les cours et activités donnés par des chargés de cours, par des professeurs membres d'un autre syndicat, dont en génie et en médecine et sciences de la santé, ainsi que par les autres membres du personnel enseignant ont lieu comme prévu, à moins d'indication contraire. Certaines activités de recherche pourraient aussi être maintenues.

La direction de l'université assure que tous les campus, pavillons et services demeurent ouverts et accessibles durant le conflit de travail.

Le syndicat réclame un plancher d'emploi qui serait inscrit dans la convention collective afin de garantir un niveau minimal de ressources.

La convention collective des membres du SPPUS a pris fin en mars 2015.

Voir aussi:

INOLTRE SU HUFFPOST

Les campus des universités canadiennes en photos

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.