Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Budget du N.-B. : le gouvernement Gallant recommence à dépenser

Dans son troisième budget déposé mardi, le gouvernement de Brian Gallant annonce qu'il recommencera à dépenser dans des domaines ciblés pour améliorer la qualité de vie des Néo-Brunswickois et relancer l'économie. L'éducation et le tourisme seront parmi les grands bénéficiaires de ces dépenses.

Un texte de Louis Mills

Le budget de l’an dernier était inscrit sous le signe de l’austérité. Celui de 2017-2018 ne contient pas de compressions ou d’augmentations de taxes ou d’impôts.

Malgré tout, le gouvernement Gallant prévoit que le déficit annuel passera de 231 millions de dollars pour l’année qui se termine à la fin mars - selon les dernières estimations - à 192 millions en 2017-2018. Les libéraux prévoient toujours atteindre l’équilibre budgétaire en 2020-2021.

La ministre des Finances Cathy Rogers reconnaît que le gouvernement aurait pu éliminer le déficit dès cette année, grâce notamment aux revenus additionnels générés par la hausse de la Taxe de vente harmonisée l'année dernière. "Les Néo-Brunswickois nous ont demandé d'adopter une approche équilibrée", explique-t-elle.

Accent sur l’éducation

Le budget de l’éducation augmentera de 4,9 % en 2017-2018, soit une somme additionnelle de 56 millions de dollars.

Cet argent servira notamment à doubler le budget du programme d’aide pour les services de garderie, une promesse électorale. Les fonds additionnels aideront les familles à faible revenu à payer les frais de garde.

Le gouvernement augmentera également de 45 millions de dollars sur quatre ans le financement des quatre universités publiques de la province.

Comme il l’a déjà annoncé, le gouvernement Gallant dépensera sept millions de dollars par année dans les programmes de littéracie et il augmentera de 2,4 millions, cette année, le budget du Programme d’intervention auprès des enfants d’autistes d’âge préscolaire.

Valorisation du parc et du sentier Fundy

L'équipe de Brian Gallant augmentera le budget du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture de 17,6 % parce qu’il y voit un grand potentiel de croissance économique, surtout centré autour du parc national Fundy, dans le sud-ouest de la province, et de la route d’accès du sentier Fundy qui a connu une grande affluence l’an dernier.

Le gouvernement prévoit annoncer une stratégie touristique globale plus tard cette année.

La santé

Le financement de la santé augmentera de 3,3 % en 2017-2018, ce qui portera le budget total pour les soins de santé à 2,657 milliards de dollars. La santé est le poste de dépenses le plus important du gouvernement.

La hausse servira notamment à entretenir ou à mettre à neuf le réseau de foyers de soins de la province. Un peu plus de cinq millions de dollars y seront consacrés cette année ; 58,2 millions sur trois ans, selon les prévisions.

L’accord récemment conclu avec Ottawa sur le financement de la santé permettra au gouvernement Gallant de dépenser davantage sur les soins de santé mentale, notamment.

Des réactions au budget :

L’impact inconnu de la crise du verglas

Le gouvernement Gallant reconnaît que la crise du verglas qui a frappé la province récemment pourrait avoir un impact sur le déficit projeté, de même que des dépenses imprévues à la fin de l’année dernière et au début de cette année. Il n’est pas en mesure de le chiffrer actuellement.

Il affirme dans ses documents budgétaires qu’il cherchera “ à réduire au minimum leur incidence au moyen de recouvrements du fédéral et de gains d’efficacité interne “.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.