NOUVELLES
06/02/2017 12:34 EST

Vince Li pourrait obtenir une libération inconditionnelle

Fred Greenslade / Reuters
Vince Weiguang Li (L), suspect in the murder of Tim McLean aboard a Greyhound bus in Manitoba, is escorted by sheriff officers on his way to a court appearance in Portage la Prairie August 5, 2008. REUTERS/Fred Greenslade (CANADA)

Les conditions de libération qui entourent l'homme qui a été jugé non responsable criminellement d'avoir poignardé et décapité Tim McLean dans un autobus Greyhound en juillet 2008 pourraient être allégées. Une équipe médicale, qui doit comparaître lundi devant la Commission d'examen du Code criminel du Manitoba, suggère de lui donner une plus grande liberté.

Vince Li, qui est schizophrène, vit déjà dans la communauté sous un nouveau nom et a été libéré sous conditions l'an dernier.

Il pourrait recevoir une libération inconditionnelle en fonction de ce que l'équipe médicale qui le suit dira lors de son évaluation annuelle.

Vince Li doit comparaître devant la Commission d’examen du Code criminel du Manitoba, qui détermine si une personne qui n'est pas reconnue responsable criminellement représente une menace pour la sécurité du public.

L'année dernière, Vince Li a été libéré avec certaines conditions qui prévoient qu'il prenne ses médicaments sous surveillance, que son adresse soit communiquée à l'équipe médicale qui le suit et qu'il n'ait aucun contact avec la famille de la victime.

L'autre option qui se présente à la Commission d’examen du Code criminel du Manitoba est de garantir à Vince Li une libération inconditionnelle dans le cas où il serait décidé qu'il ne représente pas une menace pour la communauté. Dans ce cas, il n'aurait plus à subir une évaluation annuelle et ne serait soumis à aucune condition. Selon les experts, les individus non criminellement responsables ont peu de chance de récidiver.

En 2008, Vince Li était assis à côté de McLean dans un bus qui roulait à hauteur de Portage la Prairie lorsqu'il l'a poignardé à plusieurs reprises avant de mutiler son corps. Il a depuis été jugé non responsable criminellement en raison de sa schizophrénie. Vince Li pensait au moment des faits qu'il avait été choisi par Dieu pour sauver les gens d'une attaque extraterrestre.

La désignation de non-responsable criminellement est un principe fondamental du système de justice canadien depuis 1992. La personne accusée doit avoir la capacité de comprendre que ce qu'elle a fait est mal. Dans le cas contraire, elle ne peut pas être reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés.

Chaque année, la Commission d’examen du Code criminel du Manitoba a consenti à donner à Vince Li plus de liberté, car les médecins l'ont qualifié de « patient modèle » et ont estimé qu'il représentait un risque faible pour la société.

La Cour suprême du Canada a décidé en 1999 que la Commission d'examen doit ordonner une libération inconditionnelle si la personne ne représente pas de menace pour la sécurité du public.

L'audience aura lieu à Winnipeg lundi à 13 heures.

À VOIR AUSSI

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 16 conseils pour améliorer votre santé mentale Voyez les images