NOUVELLES
06/02/2017 08:22 EST | Actualisé 06/02/2017 08:22 EST

Des usagers s'unissent pour effacer des croix gammées recouvrant un métro new-yorkais

Des symboles de haine vite effacés. Dans le métro new-yorkais, des usagers ont eu la mauvaise surprise de découvrir des croix gammées et autres symboles antisémites sur les murs et les portes d'une voiture.

Samedi 4 février dans la nuit, un avocat du nom de Gregory Locke s'est retrouvé nez-à-nez avec ces symboles.

"Le wagon était silencieux et chacun se fixait du regard, mal à l'aise et pas certain de ce qu'il fallait faire", a-t-il écrit dans un post sur Facebook partagé plus de 640 000 fois et liké plus de 420 000 fois.

"Un gars s'est levé et a dit: 'le désinfectant pour les mains efface le marqueur. On a besoin d'alcool.' Il a trouvé quelques mouchoirs et s'est mis au travail", poursuit-il. Plusieurs personnes ont sorti des mouchoirs de leurs poches et se sont mises à astiquer les murs.

"Des symboles nazis. Dans le métro. A New York. En 2017", s'étonne encore Gregory Locke.

Contacté par la chaîne ABC, il se dit réconforté par cette solidarité: "Voir un groupe d'inconnus défendre ce que chacun sait être bon, c'était très encourageant".

Dans le métro, l'un des usagers a fait le rapprochement entre ces symboles et le nouveau Président des Etats-Unis. "J'imagine que c'est ça, l'Amérique de Trump", a-t-il exprimé. "Non monsieur, ce n'est pas ça", répond Gregory Locke sur Facebook. "Pas ce soir ni jamais. Pas tant que des New-Yorkais têtus ont leur mot à dire."

Voir aussi:

Galerie photo Dachau Voyez les images