NOUVELLES
02/02/2017 09:40 EST | Actualisé 02/02/2017 09:46 EST

Des marmottes canadiennes prédisent un printemps hâtif

mirecca via Getty Images
Give me five shows Groundhog

Les Canadiens auront droit à un printemps hâtif cette année, du moins si l'on se fie à deux petits météorologues à quatre pattes qui n'ont pas vu leur ombre.

La marmotte de la Nouvelle-Écosse Shubenacadie Sam est sortie d'une petite grange, peu avant 8 h (7 h HNE), et on a décrété qu'elle n'avait pas vu son ombre. Cette prédiction était la première d'une série qui sera faite à travers l'Amérique du Nord, jeudi, en ce jour de la marmotte.

Les enfants se sont attroupés autour de l'enclos alors que le rongeur a traversé une cour enneigée pour se cacher derrière une banderole promotionnelle de l'événement annuel. L'animal en était à sa 29e prédiction.

Un crieur a par la suite annoncé que l'on verrait bientôt "plusieurs nuances de vert".

À Wiarton, en Ontario, un festival s'est amorcé le 27 janvier en attendant la prédiction officielle de la marmotte albinos, Willie. Comme sa comparse de la Nouvelle-Écosse, la marmotte de Wiarton a elle aussi prédit un printemps hâtif, jeudi.

Selon la légende, la marmotte qui voit son ombre en sortant de son terrier le jour de la marmotte annonce qu'il y aura six semaines d'hiver additionnelles. Si la bête ne voit pas son ombre, on prédit un printemps précoce.

Un message publié sur le compte Twitter de Shubenacadie Sam indique que "comme l'hiver a été très doux jusqu'à présent, il ne faut pas être surpris de voir le printemps arriver rapidement".

Des citoyens de partout en Amérique du Nord ont attendu les prédictions de différentes marmottes, jeudi.

Les résidants de la Pennsylvanie n'ont toutefois pas eu la même chance. Leur marmotte officielle, Punxsutawney Phil, a vu son ombre, jeudi, prédisant six semaines d'hiver de plus.