Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La grande mosquée rouvre ses portes après l'attentat de Québec (VIDÉO)

Le Centre islamique de Québec a rouvert ses portes aux fidèles, tard hier soir, deux jours après la fusillade qui a fait six morts.

Dévasté par le drame qui secoue sa communauté, Mohamed Khediri était sur place tôt ce matin pour accueillir les fidèles à la mosquée. Il assure cette tâche depuis 30 ans. L'émotion était vive pour lui après la perte de nombreux proches et amis.

« Comment ça se fait que ça se passe à Québec? se questionne-t-il. Moi ça fait 35 ans que je suis ici. Et à la mosquée, on vient ici pour avoir la paix. »

M. Khediri ne s'en cache pas. Il aura besoin d'aide pour passer à travers cette terrible épreuve. « Ils m'ont dit à l'hôpital que je pouvais avoir de l'aide et je pense que je vais y aller. J'en ai besoin. Je suis poigné ici », dit-il en montrant son coeur.

Azzeddine Soufiane qui compte parmi les victimes était son épicier, son ami proche. « C'est dur », dit-il en pleurs.

Le centre a diffusé une vidéo des lieux sur Facebook. Attention, ces images peuvent choquer.

La direction du Centre islamique de Québec a décidé de rouvrir les portes aux membres de la communauté et au public, vers 23 h, pour constater la désolation. Une trentaine de personnes se sont recueillies sur les lieux.

Des traces de sang sur le sol et des éclats de balle sur les murs témoignaient de la violence du drame.

Dimanche soir, le présumé auteur de l'attentat, Alexandre Bissonnette, s'est rendu au Centre islamique culturel de Québec avec une arme de poing, peu de temps après la fin de la prière. L'attaque a fait six personnes et cinq blessés graves.

Le jeune homme de 27 ans fait face à 11 chefs d'accusation, soit 6 pour meurtre prémédité et 5 pour tentative de meurtre.

Visite après l'attentat à la mosquée de Québec

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.