DIVERTISSEMENT
01/02/2017 12:08 EST | Actualisé 01/02/2017 12:08 EST

Une petite Charlie et un album de Luc Plamondon pour Brigitte Boisjoli

David Kirouac

Pétillante comme on la connaît, la chanteuse était de passage à En mode Salvail, sur V, lundi soir, où elle a dévoilé deux grandes primeurs, l’une personnelle, et l’autre, professionnelle.

D’abord, enceinte de cinq mois, Brigitte a annoncé que sa petite fille a déjà hérité d’un prénom: Charlie.

«Je trouve que ça fait vivant, un peu tannant. Je ne pense pas qu’elle soit très tranquille, sérieusement», a rigolé la fière future maman pour expliquer son choix.

Car, déjà, la petite Charlie, qui a probablement de qui tenir, sait se faire remarquer.

«Elle bouge vraiment beaucoup», a précisé Brigitte, qui fait déjà découvrir les beautés de la musique à son poupon pendant sa tournée de spectacles. «Les bébés ressentent les bruits très, très fort. Et moi, je vais souvent à côté du drum ; pendant le solo de drum, je suis presqu’assise dessus! Et je te jure que ça brasse», a relaté celle qui rend hommage à Patsy Cline sur disque et sur la route depuis déjà un an et demi.

C’est le 25 décembre dernier, jour de Noël, que Brigitte Boisjoli a divulgué sa grossesse sur sa page Facebook. Entre deux nausées, a-t-elle évoqué à En mode Salvail, car son état lui amène semble-t-il plusieurs effets secondaires.

«Oui, j’ai été malade dans le temps des Fêtes. Oh, que j’ai été malade! Je regardais des photos de belles filles enceintes que j’adore, mes amies Émily Bégin et Marie-Mai, qui étaient resplendissantes, toutes belles, et moi, la tête dans la «bol», avec mes cernes…», a exprimé Brigitte, avec la ferveur qu’on lui connaît.

Cette dernière a aussi raconté avoir magasiné des articles de bébé en cachette, en laissant croire qu’elle regardait pour quelqu’un d’autre, avant de rendre public le fait qu’elle s’apprêtait à fonder une famille. Mais les vendeuses n’étaient pas dupes, a-t-elle admis, et elle avait très hâte de crier sa bonne nouvelle au grand jour. Elle a de surcroît confié à Éric Salvail qu’elle commencera bientôt ses cours prénataux.

L’amoureux de Brigitte et papa de la petite Charlie est Jean-Philippe Audet, que le public connaît pour sa participation à Star Académie en 2009, dans la même cohorte que Brigitte.

«Tous les deux, on n’a pas gagné, mais on est là et on travaille encore!», a blagué celle-ci.

Depuis qu’ils ont fait connaissance à la célèbre école, il y a huit ans, les deux artistes travaillent étroitement ensemble (Jean-Philippe est notamment le directeur de création et de tournée de sa douce) mais, pendant des années, aucun sentiment amoureux n’a fleuri entre eux.

«Je le trouvais cute, mais pas plus que ça, s’est remémoré Brigitte. Il me tapait même un peu sur les nerfs, dans le temps. Il était un petit peu au-dessus de ses affaires et ça m’énervait!»

Ce n’est que depuis un peu plus d’un an que les tourtereaux s’affichent comme tels, mais ils sont déjà fiancés. En riant de bon coeur, Brigitte Boisjoli a même balancé, mi-figue, mi-raisin, que c’a été «une petite surprise» de tomber enceinte. «L’imprévu» s’est déclaré pendant un voyage à Nashville.

Avec Plamondon

Autre grand secret que Brigitte Boisjoli a accordé à Éric Salvail, avant que son équipe n’envoie un communiqué en fin de soirée pour confirmer: elle enregistrera sous peu un album de pièces écrites par Luc Plamondon.

Ainsi, après Renée Claude, Diane Dufresne, Céline Dion, Nanette Workman et quelques autres, Brigitte Boisjoli deviendra l’une des muses féminines du célèbre parolier, qui ont toutes une certaine fougue en commun.

Le disque sera lancé en octobre 2017. D’ici là, Brigitte et Luc Plamondon bâtiront ensemble le répertoire qui y sera gravé, lequel devrait être composé de titres connus et moins connus de Plamondon, dans de nouvelles versions. Ainsi, après Dion chante Plamondon, aura-t-on droit à Boisjoli chante Plamondon?

Le conjoint de Brigitte, Jean-Philippe Audet, et Éric Maheu (auteur-compositeur et bassiste, membre du band de Brigitte et des groupes Kaïn et La Chicane) réaliseront l’opus. Les troupes entreront en studio au printemps pour matérialiser le projet.

Brigitte Boisjoli n’a jamais caché son admiration pour Luc Plamondon. Tous deux se sont rencontrés pour la première fois en 2011, à Toronto, lors de l’intronisation de Plamondon au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens; Brigitte avait alors interprété Oxygène devant la foule, et le «père» de la chanson avait été soufflé par le charisme et la présence de sa jeune découverte.

Depuis, leurs routes se sont croisées dans divers contextes et, en 2015, Brigitte prenait part au collectif Plamondon, supervisé par Gregory Charles, auprès de Johanne Blouin, Jean-François Breau, Marie-Ève Janvier et Martin Giroux. La production avait notamment tenu l’affiche du Casino de Montréal.

Leur relation s’est alors approfondie et, en décembre de la même année, Plamondon a invité Boisjoli à se commettre à Montreux, en Suisse, sur le plateau de l’émission spéciale Tous en cœur on chante Plamondon avec, aussi, Bruno Pelletier, Maurane, Marie-Josée Lord et 200 choristes. En juin 2016, le mythique créateur présentait sa protégée à l’assistance du Festival Pully Lavaux à l’heure du Québec, où Brigitte a de plus remporté le trophée Guy Bel de l’interprète féminine.

«Brigitte est une artiste qui ne laisse personne indifférent, a observé Luc Plamondon, par voie de communiqué. Elle mord dans chaque mot, elle livre chaque note avec justesse et intensité. Elle possède une polyvalence très rare. Je l’ai vue des dizaines de fois sur scène et, à chaque moment, j’étais sans mot devant l’émotion palpable qu’elle sait installer dans une salle.»

Outre ce beau défi, Brigitte Boisjoli mène présentement de front deux tournées, celle en hommage à Patsy Cline et celle en duo avec David Thibault, Sur la route du Tennessee. Toutes les dates de concerts sont disponibles sur le site web officiel de Brigitte.

À VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST