POLITIQUE
01/02/2017 01:49 EST | Actualisé 01/02/2017 01:50 EST

Une banderole sur l'attentat de Québec érigée au bureau de Kellie Leitch

Twitter/CBC

La Police provinciale de l'Ontario enquête après qu'une bannière avec les noms des victimes de l'attaque contre une mosquée à Québec eut été accrochée au toit du bureau de la députée Kellie Leitch à Collingwood, au nord de Toronto.

La candidate à la chefferie des conservateurs à Ottawa a fait les manchettes avec sa proposition de filtrer les immigrants qui n’adhèrent pas aux « valeurs canadiennes » et a été comparée au président américain Donald Trump.

« La haine nous met tous en péril », peut-on aussi lire sur la banderole, qui demande à la députée ontarienne de démissionner.

La bande de tissu a été décrochée après la visite des policiers, mercredi matin.

Selon eux, le bureau de la députée n’a pas subi de dommages.

Une femme qui a répondu au téléphone au bureau n'a pas voulu commenter, référant toute question à l'équipe de campagne de Mme Leitch, qui n'a pas encore donné de réaction publique.

Voir aussi:


Vigile à Québec à la mémoire des victimes de l'attentat


LIRE AUSSI:

» L'attentat aurait été perpétré avec un pistolet

» L'attente a été «cruelle» pour les familles des victimes

» «Il était hostile aux non-blancs», dit un ami d'Alexandre Bissonnette

» Des enfants ont été durement touchés par l'attentat


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter