NOUVELLES
31/01/2017 05:01 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Un journaliste cherche à comprendre le départ d'un ami, parti faire le djihad

MONTRÉAL — Dans le métro qui l'amène au travail, Raed, journaliste et chroniqueur, consulte son téléphone intelligent pour prendre connaissance des dernières nouvelles. Puis, sans s'y attendre, il voit la photo de trois jeunes hommes — dont Youssef, son ami — qui seraient partis faire le djihad en Syrie. Raed est sous le choc.

Souhaitant comprendre ce qui aurait motivé son ami, un diplômé en psychologie, un homme doux, serviable, sensible, à s'embarquer pour l'enfer, Raed décide d'enquêter sur son départ soudain. Il rencontre toute personne qui l'a connu ou qui l'aurait côtoyé peu de temps auparavant. De Montréal, sa recherche l'amène à l'Université de Sherbrooke, où il avait terminé ses études et où il se serait radicalisé. Il rencontre des membres de l'AMUS (Association des musulmans de l'Université de Sherbrooke) sans pouvoir cerner ses motivations. Il se rend même au Bic, près de Rimouski, où il rencontre son ex-conjointe, qui ne peut que souligner la transformation subtile de Youssef.

Raed, déterminé à comprendre et inquiet de ce qui a pu arriver à son ami, décide de se rendre sur place. En Turquie, l'antichambre de Daech, il rencontre des passeurs qui aident les gens à fuir le groupe extrémiste et, pour Raed, essaieront de localiser le Montréalais parmi 27 000 individus qui ont joint l'État islamique. «T'es où Youssef?», à Télé-Québec, le lundi 6 février, 21h.

De chansons et de chanteurs

André Manoukian, auteur-compositeur-musicien-chroniqueur, baigne dans la musique depuis toujours. Il a travaillé avec les Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Diane Dufresne, Nicole Croisille et combien d'autres en plus de composer des musiques de films. Et pour notre grand plaisir, il aime dévoiler l'origine de certaines chansons-cultes.

Ce samedi, 20h, à TV5, il nous fait découvrir «La vie secrète des chansons». D'entrée de jeu, on apprend que «Casser la voix», composée par Patrick Bruel à ses débuts, le fut à la suite d'un moment de flottement. Cette chanson résulte de son infini désir de vivre intensément sa nouvelle carrière. La chanson «Capri, c'est fini!», qui s'est vendue à 11 millions d'exemplaires, a propulsé Hervé Vilard dans le monde des grands alors qu'issu de familles d'accueil, il avait un avenir qui s'annonçait plutôt sombre jusqu'à ce qu'il rencontre Daniel Cordier, qui devient son tuteur. Puis, on apprend comment «Les feuilles mortes», d'abord composée pour les besoins d'un film, a failli sombrer dans l'inconnu n'eût été d'Yves Montand.

Pourquoi Serge Lama rend-il hommage, avec «Mon ami, mon maître», à un homme qui l'a pris en charge durant 18 mois après un terrible accident, et pourquoi Georges Moustaki est devenu «Le Métèque»? On verra aussi Michel Fugain, qui a vendu un million de 45 tours d'«Une belle histoire», Barbara, qui a connu un succès instantané avec «Ma plus belle histoire d'amour» et d'autres encore.

Mammographie: oui mais…

À RDI, le lundi 6 février, 20h, «Au nom de tous les seins» jette un doute sur le dépistage du cancer du sein. Dans plus de 90 pour cent des cas, la mammographie ne détecterait rien de suspect et sur 100 biopsies découlant du dépistage, 10 seulement seraient de vrais cancers. La plupart du temps, il s'agirait plutôt de lésions précancéreuses qui, peut-être, ne se développeront jamais. Et il faut savoir que la radiothérapie et la chimiothérapie peuvent occasionner des problèmes cardiaques et d'autres maladies. On dit même que des femmes bien portantes sont décédées après avoir suivi certains traitements.

À «Deux filles le matin», Marie-Claude Barrette et Lise Dion, coanimatrice de la semaine, discutent le lundi 6 février, en compagnie de Shirley Théroux et Marie-Claude Lavallée, de ce que les femmes mûres pensent de différents sujets d'actualité. Le mardi 7 février, India Desjardins et Patrick Groulx parlent de «La peine d'amour», alors que le mercredi 8 février, Maude Guérin et Patrice Godin ont des «Questions pour un gastro-entérologue». Ces trois émissions sont présentées à 9h59, à TVA.

Toujours très actif dans le monde judiciaire, Claude Poirier propose «100% Justice», un nouveau magazine qui a déjà pris son envol la semaine dernière. Il donne rendez-vous à ceux et celles qui souhaitent être au fait de l'actualité judiciaire, car, chaque semaine, il fera un survol de l'actualité criminelle de la semaine et sa vaste expérience contribuera à démêler les liens qu'il peut y avoir entre certains événements. Il accueillera également des invités spéciaux pour commenter certains faits. À Canal D, le vendredi 10 février, 19h.

À RADIO-CANADA: Pendant qu'Alexis (Maxime Le Flaguais) projette d'acheter la forge, Jérôme (Alexis Lefebvre) trouve la catalogne tachée de sang dans laquelle on a retrouvé le Quêteux. Angélique (Madeleine Péloquin), toujours à l'affût de ce qui peut améliorer son sort, veut faire de son mari Cyprien (Roger Léger) le maire de Sainte-Adèle aux «Pays d'en haut», le lundi 6 février, 21h.

À TVA: Anne-Sophie (Céline Bonnier) rend visite à sa fille à l'école, ce qui a l'heur de déplaire à Bernard (Benoît Gouin) qui, n'ayant pas été prévenu, se considère trahi et le démontre bien à Clara (Alice Morel Michaud). De plus, il semblerait que son fils, Raphaël (Jean-Philippe Perras), a fini son «temps» en prison et semblerait vouloir habiter chez son père. «L'heure bleue», le mercredi 8 février, 21h.

À CANAL VIE: À 30 semaines de grossesse, Catherine, qui attend son troisième enfant, doit se faire enlever une tumeur qui compresse sa moelle épinière. Donc, après la césarienne, l'opération de la masse, la chimiothérapie et la radiothérapie, Catherine perd l'usage de ses jambes. Pour aider le jeune couple à adapter la maison pour Catherine, Chantal Lacroix et ses précieux collaborateurs prennent les travaux en mains. «On efface tout et on recommence», le lundi 6 février, 19h.

À EXPLORA: On compte 8 millions de morts du cancer chaque année, dans le monde, et 14 millions de nouveaux cas. Des chiffres qui font peur. Mais «Cancer, quelles thérapies pour demain?» livre un message d'espoir grâce aux innovations thérapeutiques qui visent à guérir le cancer plus tôt que tard, ce samedi, 21h.

À CANAL D: Ce dimanche, 17h, on partage la vie des spécialistes qui travaillent à sauvegarder les pandas, menacés de disparition. On en compte moins de 2000 et on espère préserver cette population en prenant un soin jaloux des nouveau-nés. À «Contact animal / Bébés pandas», on les suit depuis leur naissance à travers les différentes étapes qui les mèneront vers l'âge adulte.