NOUVELLES
31/01/2017 15:46 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Un grand respect mutuel entre Hightower et Upshaw, qui s'affrontent dimanche

HOUSTON — Le football est une religion dans le sud des États-Unis, et les liens entre les joueurs sont rarement aussi forts que ceux entre deux anciens membres du Crimson Tide, de l'Université de l'Alabama.

Ils ne seront pas dans le même clan lors du Super Bowl, dimanche, mais le respect est le mot d'ordre pour le secondeur Dont'a Hightower, des Patriots, et le secondeur Courtney Upshaw, des Falcons.

Les deux viennent de petites villes d'à peine 10 000 personnes. Hightower de Lewisburg, au Tennessee, et Upshaw d'Eufaula, en Alabama. Il y a neuf ans, ils ont amorcé l'aventure universitaire en même temps à Tuscaloosa. C'était le début d'une amitié désormais indestructible, disent-ils.

Upshaw voyait son reflet quand lui et Hightower étaient sur le terrain.

«Il est un des premiers gars avec qui je me tenais, a dit Upshaw. Nous sommes devenus des meilleurs amis.»

Cochambreurs à leur deuxième année en 2009, Upshaw était sur les lignes de côté quand Hightower a subi une blessure au genou mettant fin à sa saison, lors du quatrième match de la saison. Upshaw a été parmi ceux insérés à sa place et il a aidé le club à remporter le championnat national, en battant l'Université du Texas. Il a aussi été un témoin privilégié de la rééducation et du retour de Hightower.

Selon Hightower, c'est en Alabama qu'il a d'abord découvert d'autres joueurs avec autant de soif de réussir que lui. Upshaw est et demeure le meilleur exemple de ce type d'athlète, dit-il.

Ce dernier apprécie le compliment et le retourne, dans le même esprit.

«Un vrai guerrier, résume Upshaw, au sujet de Hightower. Il a été un grand leader pour nous, et je suis sûr qu'il l'est tout autant pour les Patriots.»

Hightower a été choisi 25e par les Pats en 2012. Les Ravens ont repêché Upshaw 10 rangs plus tard, en deuxième ronde.

Peu importe ce qui arrive dimanche, Hightower a bien hâte de rivaliser avec quelqu'un pour qui il a autant de respect qu'Upshaw.

«Ça va parler fort après le match, peu importe qui gagne, mais ça fait du bien de le voir connaître du succès, dit-il. Nous avons grandi ensemble comme joueurs de football. Ça va être plaisant, ça va être bien. J'espère quand même être du côté des gagnants.»