NOUVELLES
31/01/2017 15:06 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Un député du NPD expulsé après une 2e accusation de harcèlement sexuel

Le député Mohinder Saran est expulsé du caucus du Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba après le dépôt d'une deuxième accusation de harcèlement sexuel contre le politicien.

Mardi, le président du caucus du NPD, Tom Lindsey, a lu une déclaration dans laquelle il a sèchement indiqué que M. Saran n’était plus membre de l’opposition officielle.

Le caucus du NPD a déterminé que Mohinder Saran, député de The Maples, ne sera plus membre du caucus du NPD, à compter d’aujourd’hui. Aucun autre commentaire ne sera formulé, afin de respecter la confidentialité de toute partie impliquée. Le caucus du NPD dénonce toute forme de violence sexuelle.

Tom Lindsey, président du caucus du NPD du Manitoba

M. Saran était exclu des réunions du caucus depuis novembre, à la suite d'allégations selon lesquelles le néo-démocrate a verbalement harcelé une employée avec des propos sexuels, et s’était inscrit à des séances de sensibilisation en décembre.

Ancien ministre du Logement et du Développement communautaire, Mohinder Saran a été élu pour la première fois en 2007, et a été réélu aux élections provinciales de 2011 et de 2016. En avril 2016, il a devancé son concurrent conservateur Kaur Sidhu par seulement 127 votes pour retenir la circonscription de The Maples.

M. Saran s’est ensuite porté candidat à la présidence de l’Assemblée, mais a subi une défaite face à la conservatrice Myrna Driedger.

D’origine indienne, Mohinder Saran est arrivé au Canada en 1970. Selon le NPD, l’ancien député de The Maples est la première personne de la communauté indo-canadienne à servir comme membre du cabinet provincial.