NOUVELLES
31/01/2017 05:09 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Un bobeur russe, champion olympique, est suspendu quatre ans pour dopage

MOSCOU — Un bobeur russe qui a remporté une médaille d'or aux Jeux olympiques de 2014 a été suspendu quatre ans pour dopage.

Dmitry Trunenkov, victorieux en bob à quatre aux Jeux de Sotchi, a subi un contrôle positif l'année dernière et il a été suspendu par la Fédération russe de bobsleigh, a annoncé l'Agence antidopage russe.

Cette suspension n'a aucune conséquence sur sa médaille d'or olympique.

Trunenkov a reconnu que son échantillon contenait un stéroïde anabolisant interdit, mais il a nié s'être dopé et il a ajouté qu'il consulterait des avocats pour envisager un éventuel appel. Il a également suggéré que le contrôle a été truqué pour discréditer le sport russe.

«Cette substance a été utilisée par les athlètes dans les années 1980 au siècle dernier et vous devez être un parfait abruti pour l'utiliser de nos jours, a-t-il déclaré dans un communiqué sur le site du club sportif de l'armée. À mon avis, c'est encore une autre provocation visant l'ensemble du sport russe.»

Si le stanozolol est bien connu pour être la substance qui a coûté sa médaille d'or olympique du 100 mètres à Ben Johnson en 1988, il a été mis en cause dans de récents cas de dopage d'athlètes du monde entier dans des sports aussi divers que l'haltérophilie, le baseball et le soccer en Ligue des champions. Les échantillons des Jeux olympiques de 2008 et 2012 de 13 athlètes, pour la plupart d'ex-pays soviétiques, ont été jugés positifs au stanozolol après avoir été retestés.

La suspension de Trunenkov est rétroactive à avril 2016, quatre mois avant qu'il se retire de la compétition pour se concentrer sur son rôle de dirigeant d'un groupe patriotique de jeunes mis en place par les forces armées russes.

L'enquête sur Trunenkov était distincte de celles en cours sur des allégations de dopage généralisé avec la complicité de l'État contre la Russie aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, impliquant 12 médaillés.

La RUSADA a également annoncé une suspension de quatre ans au marcheur Alexander Yargunkin, testé positif peu de temps avant de représenter la Russie aux championnats du monde d'athlétisme en 2015. De plus, la rameuse Yulia Solomentseva, qui a remporté l'argent aux mondiaux juniors en 2014, a reçu une suspension d'un an après avoir été reconnue coupable de ne pas se rendre disponible pour un contrôle antidopage.