NOUVELLES
31/01/2017 06:37 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Syrie: Washington fournit des véhicules blindés à des forces anti-EI (responsable américain)

Les militaires américains ont fourni pour la première fois des véhicules type SUV blindés à la composante arabe des Forces démocratiques syriennes (FDS), en application d'une décision de l'administration Obama a indiqué mardi un responsable militaire américain.

La livraison des véhicules a été faite "en vertu des autorisations existantes", et non d'une nouvelle autorisation donnée par l'administration Trump, contrairement à ce qu'ont indiqué les Forces démocratiques syriennes, a précisé le colonel John Dorrian, un porte-militaire américain.

L'administration Obama avait décidé de laisser aux chefs militaires américains la possibilité de fournir ces véhicules type SUV blindés, et les chefs militaires américains ont utilisé cette possibilité, ont expliqué plusieurs responsables américains.

Mardi, un porte-parole des Forces démocratiques syriennes avait annnoncé l'arrivée de ces véhicules blindés, laisssant entendre qu'il s'agissait d'une décision de l'administration Trump qui selon lui a promis "plus de soutien" aux FDS.

La fourniture d'armes aux FDS par les Etats-Unis est une question extrêmement sensible entre Washington et Ankara.

La Turquie considère que les Forces démocratiques syriennes sont un faux-nez pour les milices kurdes YPG, qu'elle considère comme une organisation terroriste.

Sous l'administration Obama, Washington a toujours pris soin d'affirmer qu'elle armait la composante arabe des FDS, et non sa composante kurde.

Et pour l'instant, "il n'y a pas eu de changement dans la politique" américaine, a déclaré à l'AFP Jeff Davis, un porte-parole du Pentagone.

"Nous continuons d'armer la composante arabe des Forces démocratiques syriennes", a-t-il souligné.

Les Etats-Unis fournissaient jusqu'à présent des équipements, des armes légères et des munitions à la composante arabe de la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes.

Ils n'avaient encore jamais annoncé l'envoi de véhicules blindés.

Ces véhicules vont aider les forces arabes "à contrer la menace des engins explosifs improvisés de l'EI alors qu'elles progressent vers Raqa", a estimé le major Adrian Rankine-Galloway, un autre porte-parole du Pentagone.

wat-lby/vog