NOUVELLES
31/01/2017 18:15 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Nouvelle-Zélande: les législatives fixées au 23 septembre

Les Néo-Zélandais voteront le 23 septembre pour renouveler leur Parlement monocaméral dominé depuis 2008 par le Parti national (centre-droit), a annoncé mercredi le Premier ministre Bill English.

M. English, qui a succédé en décembre à John Key, tentera de mener la coalition dirigée par le Parti national à une quatrième victoire électorale de rang.

Prié par les journalistes de dire ce que serait l'axe principal de sa campagne, le chef du gouvernement a cité "la croissance".

En dépit des revers essuyés ces dernières années par le secteur laitier, la croissance économique néo-zélandaise est demeurée soutenue (plus 3,6% en 2015/16) et le pays a renoué pour la première fois depuis 2008 avec un excédent budgétaire.

M. English a également affirmé que la Nouvelle-Zélande avait besoin de continuité dans un environnement mondial récemment bousculé par une série de changements brutaux.

"Notre gouvernement a été un gage de stabilité et de réussite, qui sont encore plus importantes compte tenu de l'incertitude à laquelle de nombreuses régions du monde sont confrontées", a-t-il dit.

Ministre des Finances du précédent gouvernement, M. English a prêté serment en décembre après la démission surprise de John Key.

Très populaire, ce dernier avait estimé qu'il était temps pour lui de partir après huit ans à son poste, en invoquant notamment des raisons familiales.

Les sondages le donnaient pourtant gagnant des législatives de cette année, une quatrième victoire qui aurait constitué un record.

En 2008, M. Key avait mis fin à neuf ans de pouvoir du Parti travailliste en privant la Première ministre Helen Clark d'une quatrième victoire électorale d'affilée.

M. English, un ancien agriculteur diplômé de commerce et de littérature anglaise, est membre du Parlement depuis 1990. En 2002, il avait conduit le Parti national à la pire défaite de son histoire.

ns/mp/jac/lab