NOUVELLES
31/01/2017 05:36 EST | Actualisé 01/02/2018 00:12 EST

Les municipales palestiniennes fixées au 13 mai (gouvernement)

Le gouvernement palestinien a fixé mardi au 13 mai la tenue des élections municipales, suspendues à l'automne, a indiqué à l'AFP un ministre, assurant qu'elles auraient lieu en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, tenues par des directions rivales.

Aucune élection n'a été organisée en même temps dans les deux territoires palestiniens depuis 2006, et ce dernier rendez-vous électoral avait été finalement suspendu. La justice à Ramallah avait estimé que les conditions n'étaient pas réunies pour un scrutin à Gaza, tenue par le Hamas islamiste, à couteaux tirés avec l'Autorité palestinienne qui siège à Ramallah.

Mardi, peu après que Hussein al-Aaraj, ministre des Collectivités locales, a annoncé à l'AFP que les municipales "se tiendront le 13 mai en Cisjordanie et dans la bande de Gaza", le Hamas a dénoncé une décision "invalide" renforçant la "division" et "servant les intérêts politiques du Fatah", le parti du président Mahmoud Abbas.

Le Hamas avait, selon les observateurs, pris de court l'Autorité palestinienne en acceptant les élections à l'automne après avoir boycotté les précédentes. Le mouvement avait ensuite vivement dénoncé la suspension du scrutin et refuse aujourd'hui son report.

La Cisjordanie et la bande de Gaza sont séparées géographiquement par le territoire israélien et politiquement par des années de querelles entre l'Autorité palestinienne et le Hamas.

L'Autorité, reconnue internationalement, siège en Cisjordanie occupée par l'armée israélienne. Le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël, les Etats-Unis ou l'Union européenne, gouverne sans partage sur Gaza depuis qu'il en a évincé l'Autorité par la force en 2007 après avoir été privé de sa victoire aux législatives de 2006.

he-my-na/jlr-sbh/mer